Ne pleure pas, Mary Kubica, Harper Collins

Esther et Quinn sont colocataires depuis un an à Chicago. Elles s’entendent très bien, sortent couvent ensemble. Mais ce soir-là, Esther se sent mal, et Quinn, qui comptait absolument boire un verre et s’amuser, la laisse seule. Lorsque le lendemain, Esther a disparu, Quinn ne comprend pas. Esther si gentille, si douce, si « sainte, ne se manifeste plus. Son téléphone est resté à l’appartement, toutes ses affaires n’ont pas bougé.

Ses affaires… dans lesquelles Quinn ne va pas pouvoir s’empêcher de fouiner pour trouver un indice. Mais la seule chose qu’elle va voir apparaitre, c’est son manque de connaissance sur la fille qui partage son appartement. Cat Esther ne lui a jamais parlé d’elle, de sa vie, de son passé, est toujours restée évasive sur le sujet. Quinn commence à penser qu’Esther n’est pas aussi sage et sainte qu’elle l’avait imaginé…

Au bord du lac Michigan, Alex, jeune homme timide et gentil, rencontre une jeune femme qui le fascine. Entre son père alcoolique et son travail de serveur, la nouvelle venue est une bénédiction pour sa vie trop calme. Et lorsqu’elle s’ouvre à lui, il est prêt à tout pour l’aider.

Quinn et Alex ne se connaissent pas, mais ont en commun une même piste, même s’ils ne savent pas encore laquelle, ni jusqu’où…

3e roman de Mary Kubica, 3e coup de cœur ! Après une fille parfaite et l’inconnue du quai, voici un nouveau thriller tout en suspense et en psychologie.

Deux lieux, deux intrigues, deux fois plus de doutes et de suspense. Tout est lié, mais si nous pensons savoir comment, nous sommes encore si loin de la vérité… Vérité qui n’apparait qu’à la toute fin, n’esquissant pas même un bout de chemin dans notre esprit. Cette manière que possède l’auteure de nous induire en erreur est remarquable, tout comme son scénario qui lui, est époustouflant. Tant sur le fond que sur la forme, tant sur l’intrigue que la maitrise des personnages.

Pas de temps mort, c’est brillant et vraiment captivant. Le livre aborde une question que nous ne pouvons-nous empêcher de nous poser ; connaissons nous vraiment les gens qui partagent notre quotidien ? Rien n’est moins sûr…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s