Les ombres sinistres, un roman des années folles T2, Jenn Bennett, Editions Charleston, Diva Romance

Dans le 1er tome, nous avions fait la connaissance de Winter Magnusson, tombé amoureux d’Alma, une médium reconnue. Alors que leur histoire a connu des hauts et des bas, ils vivent désormais pleinement heureux. Ce second tome  s’intéresse quant à lui à Lowe Magnusson, le frère de Winter. Archéologue reconnu pour ses découvertes, il est aussi célèbre malheureusement pour la vente de copies d’objets antiques. Devant s’acquitter d’une lourde dette, Lowe décide de faire une copie de sa dernière trouvaille, un morceau d’amulette égyptienne de grande valeur, dans le but d’obtenir le beurre et l’argent du beurre…

C’est ainsi qu’il rencontre M. Bacall, directeur de musée très intéressé par l’amulette, qui lui propose une somme des plus colossale mais pas seulement pour cet unique morceau. Il l’engage pour retrouver les quatre autres morceaux manquants. Ainsi complétée, l’amulette possède un immense pouvoir ancien. Lowe, qui avait l’intention de tromper ce vieil homme aveugle de surcroit, ne s’attendaient pas aux sentiments qui évoluent depuis sa rencontre avec la fille de ce dernier, Hadley. Une femme intelligente, élégante et mystérieuse. Froide comme la pierre, elle porte des gants en permanence – au sens propre seulement -, refuse tout contact humain et semble porter un lourd secret.

Car lorsque sa colère éclate, de mystérieux esprits se rebellent contre l’objet de son ire. Mais Lowe, nullement effrayé, est fasciné par Hadley et sa détermination ne connait aucune faille. Oui mais…

Si j’avais déjà apprécié le tome 1, j’ai préféré cette suite à la lecture beaucoup plus fluide. Lowe est un personnage plus intrigant que son frère. Son côté mauvais garçon cache en fait un autre homme sous sa carapace ; un homme bien, humain et touchant en ce qui concerne l’amour qu’il porte à sa famille et ses amis. Le personnage de Hadley est également fascinant, par cette dualité qui semble être installée en elle ; le côté élégante, sûre d’elle, dominatrice, franche et froide cache une malédiction qu’elle s’efforce de dissimuler et lui confère une certaine fragilité qui déstabilise.

Le côté paranormal est lui aussi plus accessible, les évènements ayant lieu étant plus crédibles, plus réalistes, plus compréhensibles, donnant plus de crédit au côté historique à travers les anciennes magies égyptiennes. Pour tous les amateurs d’Egypte antique, c’est un plaisir de plonger  dans les superstitions évoquées dans ce récit.

Un second tome meilleur que son précédent, qui allie parfaitement la romance au surnaturel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s