Le génie de la lampe de poche, Emilie Chazerand, Editions Sarbacane

Vladimir Poulain a 10 ans, et cette année, ses vacances d’été ne s’annoncent pas comme les précédentes. A son grand désespoir, sa maman l’envoie dans une colonie au fin fond du Morvan. Et tout ça pour quoi ? Pour pouvoir passer des moments tranquilles avec Fernando, son nouveau copain. Vladimir peste, râle, mais rien n’y fait, il ne peut échapper au bus qui l’embarque pour quelques semaines.

Direction une colo qui porte le doux nom de « la joie dans le bois », où la proximité avec la nature est le mot d’ordre. A peine le temps de dresser la tente et de faire  la connaissance des autres pensionnaires, Vladimir sent déjà que ces vacances ne seront pas la joie, malgré le nom prometteur de la colo. Un directeur complètement survolté adepte de jeux de mots débiles, une cuisinière allemande dont les poils de barbe font l’originalité de ses plats tous plus immondes les uns que les autres, des activités nature plus que particulières et des enfants étranges ; il y a celle que tout fait souffrir, celui qui pue des pieds, celui qui parle le morse, celui qui nourrit une passion morbide pour les animaux morts… et celle qui fait tourner la tête de tous les garçons.

Jusqu’au jour où Vladimir, allongé seul dans sa tente, tripote sa lampe de poche et fait apparaître Eugène, un minuscule génie, capable – à priori – d’exaucer tous les souhaits. Vladimir reprend espoir ; grâce à Eugène, il va pouvoir sortir d’ici ! Mais Eugène n’est pas un génie comme les autres…

Le mythe du génie de la lampe revisité par Emilie Chazerand à la sauce moderne ! Une lecture originale pleine de jeux de mots et d’humour qui ravira tous les enfants à partir de 9 ans !

Qui n’a jamais rêvé de trouver un génie capable de nous exaucer ces trois souhaits qui changent régulièrement au cours de notre vie ? La dimension moderne qu’apporte l’auteure à ce mythe est très originale et suggère qu’un génie peut se cacher dans chaque source de lumière possible. Lampadaire, lampe de poche,… De quoi développer l’imagination déjà débordante des enfants !

Et en parlant d’imagination débordante, l’auteure nous en offre une bonne dose avec cette colo « la joie dans le bois ». Une colo catastrophique que nous n’aurions jamais imaginée dans nos cauchemars les plus horribles, aux animateurs déjantés et aux enfants tous plus étranges les uns que les autres. La description de cette colo m’a d’ailleurs immédiatement fait penser au film « Nos jours heureux » où Jean-Paul Rouve, Omar Sy et Marylou Berry encadrent une colo. Jean-Paul Rouve et le directeur de « la joie dans le bois » possèdent quelques ressemblances, ainsi que certains enfants…

Le loufoque des situations et évènements tranche parfois avec le sérieux et la maturité du personnage de Vladimir, offrant ainsi un humour garanti. Et comme toujours chez Pépix, de nombreux bonus peuplent la lecture ; plans, recettes, arbres généalogiques… Un roman génial pour les enfants !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s