« L’Hayden, 1. Le secret d’Eli » de Julie Muller Volb (Nouvelles Plumes) * Prix de l’Imaginaire 2017

Depuis 2015, le Prix de l’Imaginaire est devenu pour moi, amoureuse du genre, un événement incontournable, qui me fait me rendre rapidement dans mon magasin France Loisirs. Après Le dernière brûleur d’étoile (2015), Les ailes d’émeraude (2014) que j’avais beaucoup aimé, j’ai donc entrepris de découvrir Le secret d’Eli, premier tome de L’Hayden, par Julie Muller Volb.

J’ai donc rencontré Mila, nouvellement orpheline en passe de passer son bac, et aux prises avec les affres de l’adolescence – c’est bien connu, à l’âge-là, rien n’est simple ! En plus de son meilleur ami qui semble avoir découvert en elle une fille ( !), de sa nouvelle vie avec une grande sœur jusque-là continuellement absente et revenue s’installer avec elle et des incendies mystérieux qui frappent la tranquille ville où elle a grandi, voilà que débarque dans sa vie Jeremiah, un beau pompier qui semble devoir toujours la tirer de mauvais pas – eux-mêmes de plus en plus nombreux. Et si Mila se sait maladroite et relativement peu chanceuse, elle trouve que les événements suspects sont d’un coup bien plus inquiétants et nombreux autour d’elle. De fil en aiguille, et à force de désagréables rencontres et surprises, la jeune fille découvre que derrière les secrets échangés à mi-voix, les disparitions mystérieuses, les non-dits à répétition se cache l’existence d’un monde parallèle dans lequel Eli, sa sœur, et Jeremiah ont des rôles importants à jouer. Et elle dans tout ça ? Pourtant, si en dépit de ses questions incessantes ils persistent à vouloir la tenir à l’écart des événements qui les préoccupent, Mila va se retrouver propulsée dans leur monde – l’Hayden – et au cœur d’une guerre meurtrière qui la transformera définitivement et dont elle se retrouvera être l’un des enjeux, à son corps défendant.

Très rapidement, je me suis retrouvée happée par l’intrigue de Julie Muller Volb qui, si elle n’a rien de très original, est bien menée, rythmée et ancrée dans un univers qu’elle a visiblement pris du plaisir à créer et nous faire connaitre. Les descriptions de ses paysages sont richement colorées et détaillées, nous emmenant à la suite de Mila d’émerveillement en surprise. L’Hayden, peuplé de multiples créatures magiques, nous charme rapidement, tout comme nous nous attachons aux personnages rencontrés page après page. Cependant, car il y a un « mais » de taille, je n’ai pas été séduite du tout par l’écriture… Je regrette qu’un travail d’accompagnement / éditorial plus important n’ait pas été fourni, qui aurait empêché certaines longueurs, rendu les dialogues plus authentiques et convaincants, la narration plus fluide. J’ai au fil de ma lecture régulièrement été frappée par des répliques artificielles, de la ponctuation mal à propos, des répétitions, ou des enchainements maladroits. A croire que le manuscrit envoyé pour participer à ce beau Prix a été publié en l’état… C’est d’autant plus regrettable que si certains lecteurs ne sont pas aussi séduits par l’intrigue que je l’ai été, il est fort probable qu’ils arrêtent leur lecture en cours… Vraiment dommage.

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur “« L’Hayden, 1. Le secret d’Eli » de Julie Muller Volb (Nouvelles Plumes) * Prix de l’Imaginaire 2017

  1. Coucou, j’ai passé ta chronique en diagonale pour ne pas me faire trop une opinion. As-tu lu celui de l’année dernière ? Je suis en cours de lecture et j’ai un mal fou à le lire. Zélie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s