Rien d’autre que la vie, Claire Casti De Rocco, City Editions

Anna file le parfait amour avec Guillaume depuis presque quinze ans. Déjà maman de deux filles, elle est enceinte d’un petit garçon dont l’accouchement est pour bientôt. Un jour, un étrange appel va la ramener une quinzaine d’années en arrière, au souvenir de Laurent, son amour de jeunesse. Celui-ci vient de mourir d’un long combat contre la maladie, et ses derniers mots ont été pour Anna, bien qu’ils ne se soient pas revus depuis.

Malgré son état et l’inquiétude de son mari, Anna prends le train pour Orléans, pour assister aux funérailles de Laurent, et rencontrer la sœur de ce dernier qui doit lui remettre une lettre que son frère a écrit sur son lit de mort à l’attention d’Anna. Une lettre d’adieu. Une lettre d’amour. Une lettre mystérieuse qui va la plonger dans le passé, lui faire revivre cette époque tellement heureuse de sa vie, mais aussi la faire s’interroger sur la façon dont s’est terminée leur relation.

Ramenée brusquement quinze ans en arrière à ces années passées avec cette bande d’inséparable amis, Anna se rend compte que Laurent l’ai aimée, et l’aimait toujours malgré leur rupture. Une rupture qui cache de bien sombres secrets que va devoir découvrir Anna pour tourner la page de son passé et se concentrer sur son avenir…

C’est une belle histoire d’amitié, d’amour, de vie que nous offre l’auteure avec son deuxième roman. Je n’ai pas eu l’occasion de lire le premier mais je serais curieuse de pouvoir les comparer. Car on sent l’écriture parfois hésitante, fébrile des auteurs débutants. Certaines formulations, certaines phrases m’ont surprise par leurs tournures.

Mais j’ai vite oublié ces détails pour me concentrer sur l’histoire et les personnages. Une belle histoire touchante, bouleversante, qui nous rappelle nos propres souvenirs de jeunesse à travers des personnages attachants, que nous semblons connaitre, reconnaitre, qui trouvent écho dans nos propres souvenirs. C’est d’abord un récit de rencontres, d’amitié, d’un profond amour fraternel. C’est aussi une histoire d’amour – Anna et Laurent, puis Anna et Guillaume – mais c’est surtout l’histoire de la vie, qui nous ramène plusieurs années en arrière, à l’insouciance de la jeunesse avec une certaine nostalgie. Il nous rappelle que passé et présent sont liés, et qu’il faut savoir tourner la page de son passé pour avancer, fermer le chapitre. Le petit côté dramatique final vient ébranler la conception de l’amitié, remettre en question toute la vie d’Anna, ce qui rend le livre touchant et nous attache profondément à son personnage.

Si je n’ai pas été convaincue par la plume de l’auteure, j’ai néanmoins été très attendrie par le récit, et je resterai à l’affût de ces prochains ouvrages, car je suis persuadée que son écriture ne peut que s’améliorer !

Publicités

Une réflexion sur “Rien d’autre que la vie, Claire Casti De Rocco, City Editions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s