« Entre les lignes » par Emmanuel Bourdier (Folio Junior) – la deuxième Guerre Mondiale par le prisme d’un regard d’enfant

Pour Augustin, 11 ans en 1943, la guerre n’est qu’un point de contrôle matérialisé à quelques kilomètres de chez lui et qui sépare la zone libre dans laquelle il vit avec sa mère, son grand-père et sa sœur de la zone occupée. Le travail à la ferme est aussi dur (même si les réquisitions pèsent lourd sur les épaules de sa mère et que l’absence des hommes se fait sentir), l’école aussi ennuyeuse, ses après-midis avec son meilleur ami aussi aventureuses. Pourtant, le jour où un mystérieux héros anonyme se met à saboter les installations de l’Occupant et à tapisser les murs de citations provocantes, le village et Augustin à la suite se passionnent et s’inquiètent : les représailles, ils le savent, sont redoutables (de nombreuses histoires en témoignent). Soudain, les concepts de résistance et de collaboration prennent corps, déchirant une commune qui s’était tenue à l’écart autant que possible jusque-là. Augustin et son copain décident alors de tout faire pour démasquer (et encourager) le résistant inconnu. Ils ne savent pas encore que cela les conduira à devenir adultes en quelques jours …

Court roman historique, Entre les lignes est un texte à mettre absolument entre les mains des lecteurs à partir de 9 ans qui s’intéressent (ou étudient) la Deuxième Guerre mondiale. Avec finesse et sans aucun jugement de valeur, Emmanuel Bourdier parvient à faire comprendre comment tant de Français, en cette période troublée, se sont retrouvés (par conviction et par « hasard ») à collaborer ou résister. Ils n’étaient initialement ni des héros ni des Méchants, seulement des gens normaux que la situation contraignit à se dévoiler/trahir. Sur fond d’amour de la littérature et de la culture, on découvre ainsi les dangers et les défis du quotidien (ne pas être raflé, trouver à manger, se cacher ou cacher ses proches ou de la nourriture, pallier l’absence des hommes, pleurer les morts et redouter les arrestations, …).

Un roman magnifique, didactique, terriblement humain que nous ne pouvons donc que vous conseiller de glisser entre les mains de vos jeunes lecteurs, pour encourager la réflexion, engendrer un échange et favoriser le devoir de mémoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s