Celui d’après, Jessica Cymerman, Editions Charleston

Anna, 25 ans, file le parfait amour avec Jean. Tous deux se sont rencontrés jeunes, se sont immédiatement reconnus, ils sont le couple modèle, ceux que tout le monde envie. A un mois du mariage, Jean meurt brusquement dans un accident. La jeune femme sombre totalement. S’ensuivent des mois terribles pour elle.

Puis un jour, elle se relève. Jean est parti, certes, mais pourquoi ne pas trouver un homme qui lui ressemble ? Anna va tout mettre en œuvre pour rechercher l’homme de sa vie ; un sosie parfait de Jean, aussi bien intérieurement que physiquement. Et pour cela, elle va user de nombreuses manières toutes aussi loufoques les unes que les autres jusqu’à ce qu’elle tombe sur Frédéric. Un jeune homme qui va bouleverser sa vie et tenter de lui faire comprendre que parfois, il ne sert à rien de chercher la perfection, il suffit seulement d’ouvrir les yeux pour voir qu’elle est devant nous…

Et ce n’est pas seulement le message de Frédéric, c’est aussi celui de l’auteure ! Un message d’amour à la vie avec ce personnage si touchant qu’est Anna. Une femme chamboulée par le décès de l’amour de sa vie à l’aube de son mariage, qui malgré tout, va se relever. D’une manière certes bancale, à la limite de la folie parfois, mais c’est une belle preuve de courage.

Le roman nous fait passer du rire aux larmes avec une facilité déconcertante. La première partie nous plonge avec Anna dans le désespoir, le chagrin, une partie bouleversante qui nous met les larmes aux yeux. Puis vient la « fin » du deuil, son envie d’aller à nouveau de l’avant. Et là, c’est la surprise. Le changement de style est flagrant ; rebondissements, rythme plus rapide, et une incroyable dose d’humour qui m’a fait rire aux éclats.

Situations hilarantes, délirantes et absolument moderne, l’héroïne devient légèrement loufoque mais résolue à avancer, d’une manière un peu… décalée, mais qui nous régale ! Un excellent livre feel good comme on les aime, qui fait du bien et d’impose comme un véritable hymne à la vie.

Publicités

2 réflexions sur “Celui d’après, Jessica Cymerman, Editions Charleston

  1. Tout à fait, l’auteur réussit le pari de faire passer le livre du drame au roman d’humour ! On n’en a pas l’habitude, on s’étonne et puis on se dit que « merde, elle a bien le droit de se remettre à vivre »

    J'aime

  2. Bonjour Solène, j’ai moi aussi lu ce roman et pour ma part il m’a déçu. J’ai adoré le début qui est effectivement très poignant et qui m’a également mis les larmes aux yeux mais la suite m’a complètement déconcerté. Je n’ai pas réussi à comprendre Anna et sa façon de réagir m’a déstabilisé. Comme quoi un roman peut avoir deux avis de lecteurs complètement différents, mais en même temps c’est cela qui est intéressant!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s