La proposition de Demon, Cynster T4, Stefanie Laurens, Editions Diva Romance

Retour dans les années 1800, où l’on retrouve un autre membre de la grande famille des Cynster ; Harry, plus communément appelé Demon.

Demon ne jure que par sa condition de célibataire ; pas question pour lui d’épouser une femme. Il entend bien conserver son indépendance et quiconque tente de le faire changer d’avis se heurte à un mur.

Alors que la saison mondaine débute à Londres, Demon, lassé de toutes ces prétendantes qui tentent de se faire passer la bague au doigt, rentre dans sa campagne de Newmarket pour s’occuper de ses chevaux, entrainés pour les courses hippiques. Là-as, il tombe sur un jockey peu commun…en tout état de cause puisqu’il s’agit d’une jeune fille, Felicity, la pupille du général, qu’il connait depuis son enfance.

Celle-ci enquête avec ce déguisement de jockey sur un trucage qui aurait lieu dans le milieu des courses hippiques, et qui a mis dans l’embarras le fils du général, soudoyé dans cette affaire et impliquant des sommes conséquentes. Demon lui offre son aide et sa couverture.

De fils en aiguilles, des liens se tissent. Bien qu’il soit de onze ans son ainé, Felicity a toujours eu le béguin pour Demon dans son enfance, et reste toujours autant perturbée en sa présence. Et Demon, lui qui jurait ne jamais se marier, sens petit à petit ses défenses faiblir.

Tenter de garder la tête froide pour démanteler le réseau de trucages et remonter la piste du commanditaire va s’avérer difficile lorsque cette même tête est occupée par une ravissante innocente…

J’ai autant apprécié ce tome-ci que le précédent, et prit plaisir à retrouver cette tribu d’hommes que sont les Cynster. Des hommes de caractère, mystérieux et ténébrex, qui vont voir leurs défenses malmenées par une femme. Et dans ce cas précis, il s’agit d’un personnage intéressant. Felicity a beau être une jeune « innocente », elle n’en est pas plus naïve et simple. C’est une jeune femme affirmée, au caractère bien trempé, prête à de nombreux risques. Toujours partante et fonceuse, elle possède le grain de folie de la jeunesse allié à la maturité. Le côté psychologique  du personnage a été vraiment étudié et met en avant tous les questionnements qu’elle peut avoir sur Demon, sur l’amour, mais sans la moindre mièvrerie ou naïveté des jeunes vierges habituelles.

Avec ce roman, petite immersion dans le monde des courses hippiques au 19e, un domaine intéressant que je ne connais absolument pas, qui se veut une touche d’originalité apportée à l’histoire. Agrémentée d’un léger suspense avec cette enquête sur le trucage et un côté sensuel très prononcé avec ce couple de personnage hauts en couleurs qui pimente à merveille le récit, je suis à nouveau convaincue par Stefanie Laurens, et ne manquerai pas de lire les deux premiers tomes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s