Sorcières Sorcières, Joris Chamblain et Lucile Thibaudier, Kennes Editions Tome 1 : Le mystère du jeteur de sorts

Sorcières Sorcières, Joris Chamblain et Lucile Thibaudier, Kennes Editions

Tome 1 : Le mystère du jeteur de sorts

Dans le petit village de Pamprelune, il se passe de drôles de choses. Par exemple, quand les petites filles jouent à chat, elles se transforment réellement en l’animal en question. C’est normal, à Pamprelune, tous les habitants sont des sorciers et des sorcières. C’est là que vivent Harmonie et Miette avec leurs parents, Tibor et Artémissia. La petite Miette n’a pas encore développé ses pouvoirs . De ce fait, elle est la cible de moqueries de la part des autres fillettes. Quand ces dernières sont victimes d’un mystérieux jeteur de sorts, tout les regards se tournent vers Nini, prête à tout pour protéger sa soeur.

Qui dit nouvelle lectrice à la maison, dit mise à niveau en matière de littérature jeunesse contemporaine et surtout de bandes dessinées puisque, comme je l’ai déjà écrit, ma grande a développé un vif intérêt pour ce genre. Il faut dire que la production s’est beaucoup intensifiée ces dernières décennies et il existe bien plus de choix que quand je lisais Les petites chipies ou Yoko Tsuno. Heureusement, je peux compter sur les charmants libraires de la librairie Glénat près de chez moi pour me mettre à la page. C’est ainsi que j’ai acheté ce premier tome de Sorcières Sorcières pour les 7 ans de mademoiselle (avec le tome 10 de Studio danse dont j’ai parlé la semaine dernière). Et je dois dire que, pour le moment, je suis très fière de n’avoir fait aucune erreur !

L’histoire est vraiment plaisante, attendrissante même. Les jeunes lecteurs et lectrices peuvent très facilement s’identifier aux personnages qui vivent des situations assez similaires à celles qu’ils vivent (le rejet, la différence, la peur, l’amitié, l’amour familial), la magie en plus. C’est cette dernière qui apporte le grain de folie à l’ensemble notamment avec les autres habitants de la maison de Miette et Harmonie, Youki le dragon, Arthur la citrouille-boîte aux lettres et Norbert le balai enchanté. Il y a d’ailleurs une deuxième histoire à la suite du Mystère du jeteur de sorts, Le mystère du chasseur de poussière, qui raconte ce qui arrive à Norbert le balai en parallèle de l’action principale et qui explique son drôle de comportement. Le dessin est très travaillé, particulièrement les visages, très expressifs. Le trait de crayon est plus doux que dans d’autres bd que nous avons lues récemment (Les Sisters ou Studio danse) et les couleurs moins flashy, ce qui renforce l’atmosphère fantastique du texte.

Un nouveau tour à Pamprelune dès que possible nous tente diablement !

Maîtresse Jedi

 

Toutes les BD de la semaine sont aujourd’hui chez Mo

Publicités

7 réflexions sur “Sorcières Sorcières, Joris Chamblain et Lucile Thibaudier, Kennes Editions Tome 1 : Le mystère du jeteur de sorts

    1. Bonjour Caro. Tout dépend des centres d’intérêts du collégien, à 13-14 ans ils préfèrent peut-être les sujets moins enfantins, mais si la lectrice est fan de sorcières, pourquoi pas. Jusqu’à 12 ans cela nous semble bien, mais ce n’est qu’un avis personnel ! Bonne journée !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s