Drôle de karma, Sophie Henrionnet, City éditions

Joséphine se définit comme une fille ordinaire, moyenne, rien à voir avec celles qu’elle appelle « les ballerines de la vie », à qui tout réussit. Mais depuis quelques mois, elle a repris confiance en elle grâce à Jules, son petit ami. Mais la roue tourne, et avec le karma de Joséphine, elle ne fait pas semblant de tourner…Ainsi, en quelques jours, sa vie bascule : elle découvre que son Jules a eu le coup de foudre pour une autre femme, se fait licencier, se fait voler son sac à main et cambrioler sa maison, puis sa voisine Astrid meurt brutalement devant elle, terrassée par un pot de fleurs.

On pourrait croire que la roue a suffisamment tourné, mais non. Joséphine pousse le vice jusqu’à usurper l’identité de sa sœur pour la remplacer sur sa mission de l’été ; se rendre en Angleterre pour donner des cours de français aux enfants d’une famille aristocrate. Un bol d’air frais pour la jeune femme qui profite enfin d’un peu de calme loin des problèmes. Mais là-bas aussi, le mauvais karma la poursuit et Joséphine va devoir faire face à des situations toutes plus abracadabrantes les unes que les autres !

J’ai découvert Sophie Henrionnet avec sa fantastique Olympe dans « Tout est sous contrôle », et voilà que je tombe sur son premier roman en librairie. Impossible de m’en priver (d’autant que l’héroïne porte le même prénom que moi… ) Et c’est avec un immense plaisir que je retrouve l’écriture de l’auteure, pleine d’humour et avec une bonne tendance aux situations loufoques.

A commencer par la mort de la voisine. Se prendre un pot de fleurs sur la tête, existe-t-il mort plus ridicule ? Et c’est précisément ce genre d’humour que j’adore chez l’auteure. Je vous laisse découvrir la scène mémorable de la rupture et toutes les péripéties qui s’en suivent. Toutes loufoques, délirantes, rocambolesques, avec cette héroïne totalement déjantée qui n’en fait qu’à sa tête et qui possède un sacré grain de folie. D’ailleurs, tous les personnages sont drôles et loufoques, en particulier cette famille anglaise que tout le monde rêverait de rencontrer. Aristocrate soit, mais très excentrique.

Tout est prétexte à rire, même si le final prend des airs d’Agatha Christie tant il est chargé de suspense. On passe un excellent moment de lecture, plein d’émotions et d’humour, qui nous conduit de Paris à l’Angleterre en passant par l’Ecosse, pour un périple hilarant qui se lit très aisément !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s