Ta vie ou la mienne, Guillaume Para, Editions Anne Carrière

Hamed vit à St-Cloud chez son oncle et sa tante  depuis ses 8 ans, lorsqu’il est devenu orphelin. D’un quartier source d’embrouilles, il déménage dans une commune huppée, et commence à s’épanouir dans le football, où il rencontre celui qui deviendra son meilleur ami, François.

Hamed grandit, rencontre Léa avec qui il vit une belle histoire d’amour, malgré les différences qui les opposent, malgré le caractère versatile de la jeune fille. Celle-ci finit par avouer à Hamed que son père la viole depuis ses 12 ans. S’en suit une agression sur le père de la jeune Léa, Hamed est envoyé en prison, alors que Léa vient d’apprendre qu’elle est enceinte.

Hamed purgera une peine de 4 ans. 4 ans de violences, de haine, de souffrance, de colère. 4 ans durant lesquels il refuse de voir Léa, son fils, sa famille. François, discrètement amoureux de Léa depuis des années, s’occupe de tout, prend le relai, veille sur elle et son fils.

A sa sortie de prison, Hamed continue de s’enfoncer plus loin dans la violence. Mais leur amour est toujours présent, parviendront-ils à se retrouver ?

C’est un roman puissant que nous livre Guillaume Para. Il s’étale sur plusieurs années, de l’enfance d’Hamed à sa trentaine, donnant l’impression de connaitre depuis toujours ce curieux personnage. On vit chaque moment important de sa vie avec lui, on se sent proche de lui, on le comprend et en même temps on a souvent envie de lui donner des claques face à son comportement. Celui qu’il a avec Léa à son entrée en prison, mais aussi celui, déroutant, qu’il a à sa sortie. C’est néanmoins un personnage attachant, et très humain dans sa façon d’être.

En effet, on ne peut qu’imaginer ce qu’il va vivre en prison, et ce roman nous en donne une idée. L’écriture de l’auteur bouleverse à travers ces personnages qui font tant pour être heureux et à qui la vie refuse pourtant le simple bonheur. Dans ce roman, on y parle foot un peu, prison, haine, violence beaucoup, mais surtout humanité, amour, espoir. On rencontre des personnages attachants, bouleversants, des personnages abîmés par la vie, qui se laissent entraîner là où il ne faut pas, mais qui vont tenter d’en sortir. Avec des séquelles, certes. Mais qui n’en porte pas ?

En librairie aujourd’hui !


Publicités

2 réflexions sur “Ta vie ou la mienne, Guillaume Para, Editions Anne Carrière

  1. J’ai terminé cet ouvrage la semaine passée, quel beau livre ! Je ne pensais pas que ça me plairait autant en commençant la lecture mais, clairement, l’auteur a su m’embarquer dans cette histoire. Hamed est un personnage attachant. Guillaume Para aborde la misère de certains quartiers défavorisés, la violence carcérale du monstre en bêton mais aussi la force de l’amour qui réveille à la vie. En même temps, le rythme du livre est tel qu’on ne s’ennuie pas, notre intérêt est entretenu tout au long de l’oeuvre. Après avoir découvert un Hamed heureux, un talent footballistique amoureux, on suit sa chute avant de le redécouvrir plus humain que jamais.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s