En attendant M.Bellivier, Britta Röstlund, Editions JC Lattès

Mancebo est le propriétaire d’une petite épicerie à Montmartre. Son quotidien se résume chaque jour à la même routine ; il se lève aux aurores pour partir au marché de Rungis chercher ses fruits et légumes frais, puis ouvre sa boutique  et accueille les clients la journée. Le soir, il ferme la boutique et monte à l’étage pour se mettre à table avec sa femme, son fils, son cousin et sa femme. Un soir, une femme habitant l’immeuble en face vient lui demander d’espionner son mari qu’elle soupçonne d’infidélité. Devant le désespoir de cette femme, Mancebo accepte et dès lors, il ne va plus voir son quotidien de la même façon.

Helena est journaliste, maman célibataire, elle passe de longues journées au café pour écrire ses piges. Dépressive, parano, elle n’est plus la femme qu’elle était autrefois. Alors quand un homme l’aborde dans le café, lui demandant si elle attend un certain M. Bellivier, elle répond oui. Juste pour voir. Pour se lancer un défi, pour sortir du quotidien. Elle se retrouve avec un contrat de travail, dans un bureau à la Défense, devant un ordinateur, à transférer des mails qui n’ont ni queue ni tête.

Mancebo et Helena ne se connaissent pas, et sont loin de se douter que ces deux étranges missions  qu’on leur a confiées sont liées. Deux missions qui vont les sortir de leur quotidien, leur donner un regard nouveau sur celui-ci, et révéler bien des secrets…

Si vous cherchez un roman original ; le voici ! Deux personnages principaux, deux voix qui alternent, racontant chapitre après chapitre leur quotidien insipide et insignifiant. Rien de très exaltant au début, puis deux évènements vont précipiter le lecteur au cœur d’une histoire rocambolesque. Mancebo et Helena, tous deux porteurs d’une mission, vont s’investir à fond dans celles-ci, brisant leur quotidien morne, et alpaguant le lecteur dans un enchainement d’événements riches en suspense, apportant une légère dose d’humour et beaucoup de tension.

Petit à petit, le lecteur devient à l’image des personnages ; à l’affût du moindre indice, paranoïaque, suspectant tout et n’importe quoi, à tort souvent, à raison parfois. Il faut dire que pas à un seul moment on ne voit venir le lien entre Helena et Mancebo, et encore moins le but de leurs étranges missions, révélées à la toute fin du roman.

Accepter un défi lancé par un inconnu, il fallait oser. Car en bouleversant leur quotidien, c’est également leur vie qui va s’en trouver bouleversée. En procédant différemment, en changeant leurs habitudes, en regardant plus attentivement autour d’eux, ils vont découvrir qu’ils avaient depuis longtemps cessé de regarder vraiment. Redécouvrir leurs vies, leurs proches sous un autre jour, creuser les secrets qu’ils cachent, tout cela ne faisait pas partie de la mission mais n’échappe pas aux protagonistes…

Un roman étonnant, plein d’originalité dans un Paris aux personnages loufoques et attachants. Coup de cœur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s