Après les ténèbres, Martine Delomme, Editions L’Archipel

Marion est une jeune étudiante vivant à Bordeaux, se passionne pour le droit et l’histoire de l’art. Pour l’été, elle a trouvé un stage dans un cabinet de notaire à Apt, en Provence, près de ses parents.

Son patron, Maitre Goldberg, maire d’une petite commune, a d’autres ambitions politiques. Il est immédiatement charmé par la jeune femme ; sa bonne humeur, sa joie de vivre, sa légèreté, son professionnalisme, tout chez Marion l’attire, malgré ses 20 ans de plus qu’elle.

Cherchant à se rapprocher de la jeune femme, il l’invite à visiter le domaine familial qui regorge d’œuvres d’art, son père étant un marchand d’art reconnu. L’un des tableaux, « Soleil couchant à Collioure » de Matisse, perturbe Marion. Il lui semble l’avoir vu dans la liste des œuvres d’art ayant disparu depuis la seconde guerre mondiale.

Pour en avoir le cœur net, Marion se rapproche de sa sœur qui a fait de la recherche de ces œuvres un passe-temps. Sans se douter le moins du monde de ce qu’elle va déclencher pour la famille de son patron… et pour leur couple tout récent.

Voici un bon roman qui mêle habilement suspense, amour et Histoire. Un suspense léger mais suffisant pour garder le lecteur concentré sur la lecture, croissant à mesure que la vérité se dévoile.

L’Histoire est présente à travers les tableaux, l’art, et surtout ceux qui ont disparu lors de la seconde guerre mondiale. Vols, copies, ce domaine méconnu est plutôt intéressant et j’ai apprécié la façon simple avec laquelle il est intégré au récit, découvrir de quelle manière les gens tels que la sœur de Marion oeuvrent pour dénoncer la vente de faux.

L’histoire d’amour entre Marion et Fabien Goldberg m’a fortement frappée par son intensité. Deux personnages que tout oppose ; âge, différence sociale, loisirs, mais que le travail va rapprocher. Ils sont très attachants par l’amour qu’ils se vouent mais également par l’affrontement qu’ils ont avec leurs familles respectives pour tenter de faire comprendre leur union.

Union qui va être mis à mal à cause de cette troublante histoire du Matisse, qui termine le roman de manière touchante, triste mais pleine d’espoir en l’avenir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s