Le jardin de l’oubli, Clarisse Sabard, Editions Charleston

Troisième roman de Clarisse Sabard. Si vous avez aimé Les lettres de Rose et La plage de la mariée, ne manquez pas Le jardin de l’oubli qui vous emporte à la découverte d’une famille fascinante.

Faustine, jeune trentenaire journaliste, se remet petit à petit de la dépression dans laquelle elle a plongé suite à sa rupture. Pour décrocher un CDI, son patron l’envoie dans l’arrière-pays niçois pour écrire un article sur la Belle Epoque, quelque chose d’inédit.

Faustine va loger chez sa grand-tante, Caroline, et découvrir que celle-ci, malgré son âge bien avancé, possède une étonnante joie de vivre et une vie des plus remplies. Alors qu’un cadre posé sur la cheminée attire son attention, Faustine va se poser des questions sur ses ancêtres, et Caroline va se faire un plaisir de lui raconter l’histoire de sa mère, Agathe.

Agathe, une jeune repasseuse des années 1910, qui a toujours rêvé de faire partie de ces réunions mondaines, de porter de jolies robes, et d’attirer les regards des hommes. D’un homme surtout, le jeune Alfred d’Aumart qu’elle aime profondément. Le destin va mettre sur sa route la belle Caroline Otero, célèbre danseuse. Une rencontre qui va bouleverser la vie de la jeune fille, et lier à jamais ces deux femmes. Des liens d’admiration d’abord, puis d’amitié durant de longues années jusqu’à ce drame et le secret qui s’en suivra.

Un secret que Faustine est décidée à découvrir, et tout en se lançant à la recherche du passé d’Agathe, c’est sa propre vie qu’elle va redécouvrir.

Une fois de plus, Clarisse Sabard nous entraine dans une histoire passionnante où se mêlent amour, secrets de famille, suspense et Histoire. Le tout avec une foule de personnages tous aussi attachants les uns que les autres ; des mamies incroyablement jeunes et pleines de vie, des jeunes à la fois drôles, libres et remplis de bonnes intentions. Si humains, si attendrissants qu’on voudrait ne jamais les quitter. Si le monde était peuplé des personnages de Clarisse, il tournerait bien plus rond, c’est une certitude ! A l’image de ces deux adorables mamies qui oeuvrent pour la bonne cause.

Dans cet arrière-pays niçois aux airs de vacances, ces paysages si visuels que l’on imagine sans peine chaque lieu de l’histoire, Clarisse Sabard mêle habilement ces deux récits qui n’en font qu’un, où l’Histoire vient se rappeler à notre quotidien, nous donnant envie de nous renseigner davantage sur Caroline Otero, et de fouiller dans notre propre famille à la recherche de tels secrets !

Merci à Clarisse pour ce petit bijou qui en plus de créer une atmosphère calme, paisible et mystérieuse, nous enveloppe dans un cocon d’amour, de bien-être et d’ondes positives.

Publicités

Une réflexion sur “Le jardin de l’oubli, Clarisse Sabard, Editions Charleston

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s