« Un choix » de Nicholas Sparks (Le Livre de Poche) * jusqu’où aller par amour?

Travis Parker est un homme comblé : des aventures régulières avec des femmes belles et pour la plupart intéressantes, une situation professionnelle stable, satisfaisante et confortable, un cercle d’amis fidèles, présents et toujours partant pour des soirées et journées en famille ou entre adultes, une belle et grande maison avec vue sur la mer… Le tableau est a priori parfait… sauf qu’aucune femme n’a su susciter chez lui un attachement durable, trouvé sa place dans son agenda quotidien chargé ou dans ses virées avec ses amis, ou ne partage avec lui la beauté d’un lever ou d’un coucher de soleil. Aucune, jusqu’à l’installation à côté de chez lui de l’imprévisible et pétillante Gaby. Récemment installée dans le pavillon à côté de chez lui, elle prend rapidement dans sa vie une importance croissante, s’insinuant dans ces espaces de vie jusque là resté vide. Mieux : elle semble plaire à sa sœur, pourtant si difficile à convaincre. Alors Travis se décide : pour une fois, il va se donner les moyens de séduire et de conserver à ses côtés cette jeune femme qui fait voler en éclat ses certitudes de célibataire. Mais même quand tout semble aller pour le mieux, nous ne sommes jamais à l’abri d’un coup du sort, d’un de ces caprices de la vie qui nous laisse effondré, sans ressources et, pour le pire, responsable d’autres vies que la sienne.

Et c’est, en point d’orgue de ce magnifique roman, cette dernière question qui reste une fois que nous le refermons : quand tout s’effondre, quand plus rien ne semble pouvoir s’arranger, comment rester fidèle à ce que l’on est et aux promesses que l’on a fait alors que tout était plus simple ? Lorsque les malheurs que l’on anticipe tranquillement dans les bras de l’être aimé survienne, peut-on se résoudre à agir comme on l’avait promis ou doit-on envers et contre tout se rattacher à l’espoir que tout n’est pas perdu ? Ne pas respecter le souhait de l’autre, alors même qu’il n’est plus en mesure de décider, est-il une autre forme de trahison ?

A travers l’histoire de Travis et de Gaby, Nicholas Sparks se penche sur des questions graves, sur des thèmes de société clivants, parfois effrayants, et repose la question des limites de l’amour, de l’acharnement, de l’espoir irraisonné et de ces décisions irrémédiables auxquelles on peut être confronté sans jamais ô grand jamais y avoir été préparé – ou pouvoir se considérer comme tel.

Préparez-vous à pleurer, oui, à envier Gaby et Travis pour le bonheur qu’ils se tissent petit à petit, à admirer Travis pour sa patience et Gaby pour sa force, mais aussi à vous interroger et à vous résoudre à ne jamais partir le matin sans avoir dit et répéter à ceux qui partagent votre vie que vous les aimez profondément. Parce que rien n’est jamais acquis, en amour comme dans la vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s