(Toujours) jeune (toujours) jolie maman (mais pas seulement), Stéphanie Pélerin, Editions Diva Romance

« On se demande souvent pourquoi les contes s’arrêtent à « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». C’est tout simplement parce que le quotidien, c’est chiant. Personne n’a envie de savoir que le prince rentre tard pendant que la princesse s’occupe des mioches et veille à ne pas oublier de sortir les poubelles ».

Après (presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire, c’est avec beaucoup de plaisir que l’on retrouve le personnage d’Ivana. Souvenez-vous, Ivana, c’est cette célibataire qui avait, dans le premier tome, fait l’expérience des sites de rencontres et nous avait régalé par son humour, sa dérision et ses anecdotes loufoques.

Plusieurs années plus tard, Ivana approche désormais de la quarantaine et mène une vie parfaite ; un amour passionné avec Bruno qui lui a donné deux beaux jumeaux et une belle-fille, elle a conservé son poste de professeur de français tout en écrivant un premier roman sur son expérience de célibat.

Mais si le célibat n’est pas forcément agréable, la vie de couple n’est pas non plus une mince affaire. Bruno est souvent en déplacement, les jumeaux lui prennent du temps, et Ivana a parfois l’impression de s’enliser dans la routine. Et que penser des fréquents déplacements de son mari avec sa patronne ?

Profitant d’une semaine sans enfants, Ivana va reprendre son quotidien en main ; écriture, salle de sport, du temps pour elle. Mais lorsqu’elle est invitée à parler de son livre à la radio et que l’animateur est à tomber, cela pourrait bien être le début d’une intense remise en question sur la vie de couple…

Si je suis toujours autant satisfaite pas ce second tome, c’est grâce à Ivana (et l’auteure derrière bien sûr !), et notamment cette façon libre qu’elle a de concevoir la vie du couple, la vie en général. Non, le schéma tout tracé « mariage – maison – enfant » n’est pas une obligation. L’auteure conteste subtilement mais sûrement la société et les clichés que nous nous forçons à vouloir suivre toute notre vie. Mais l’épanouissement personnel ne passe pas forcément par ce cliché. Difficile à concevoir pour vous ? C’est que la société vous a bien bourré le crâne ! 😉

« L’amour est un joli bonus, cette main qui peut se tendre et nous accompagner sur un bout de chemin. Mais il n’est pas la condition sine qua non au bonheur ni à l’épanouissement personnel ».

Car en parlant de vie de couple…pas facile tous les jours et à travers le personnage d’Ivana nous revivons nos propres situations, ses anecdotes pourraient être les nôtres, ses pensées nous aussi parfois traversé l’esprit, et nous avons éprouvé les mêmes doutes. Ivana est un personnage tellement proche de nous ! Elle est vous, moi, à la fois la bonne copine, la maman débordée, l’épouse aux petits soins, mais c’est avant tout une femme. Et d’ailleurs, elle nous prouve que nous pouvons concilier vie professionnelle, vie de maman, sans pour autant oublier d’être une femme.

Si vous cherchez un livre qui fait du bien au moral, qui déculpabilise, qui met en avant la liberté, n’hésitez pas ! Les personnages ont un pouvoir décomplexant, l’humour et l’auto-dérision côtoient la séduction et la vie quotidienne, l’amour englobe le tout pour donner une romance pétillante à l’image de son adorable auteure ; pleine de joie de vivre et très ouverte d’esprit !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s