La vallée des oranges, Béatrice Courtot, Editions Charleston

Anaïs tient le café de l’Ensaïmada à Paris, en l’honneur à la cuisine majorquine de son ancêtre et ses origines. Un jour, quelqu’un la contacte de Marseille, pour lui révéler qu’une boite appartenant à son arrière-grand-mère a été retrouvée dans le faux plafond d’un hôtel, actuellement en travaux.

Anaïs décide de partir sur les traces de Magdalena, son arrière-grand-mère majorquine dont elle a hérité sa passion de la cuisine. Elle embarque pour Marseille puis pour Majorque afin d’en apprendre plus sur ses origines et sur la vie de cette femme formidable qu’a été Magdalena, engagée dans la résistance lors de la guerre civile espagnole.

Mais à Majorque, elle se heurte à des gens peu ravis de la voir venir fouiller dans le passé. Quels secrets cachaient donc son ancêtre ? Mais Anaïs va tout faire pour faire parler les gens et montrer qu’ils peuvent lui faire confiance ? D’autant qu’elle commence à apprécier fortement Majorque et ses habitants…

Ambiance vacances et dépaysement assuré avec ce premier roman de l’auteure, prix du livre romantique 2018. Un prix amplement mérité.

C’est avec beaucoup de douceur que Béatrice Courtot nous emporte dans une histoire très bien documentée où voyage, amour, Histoire et cuisine se partagent les honneurs. Le dépaysement est total grâce à des descriptions parfaites de Majorque, qui présentent cette île comme un endroit idyllique, ce qu’on croit sans peine ! J’ai d’ailleurs très envie de découvrir ce territoire, ainsi que sa cuisine…

Car les ensaïmadas et autres recettes locales m’ont mis l’eau à la bouche pendant toute la lecture ! La « faute » aux nombreuses recettes qui parsèment les chapitres et font très très envie ! La cuisine fait corps avec le récit, au même titre que l’Histoire, dont la documentation est parfaite. Car la guerre civile espagnole m’était plutôt inconnue, et j’ai appris l’essentiel sans que ce ne soit trop lourd, au contraire, car cette période de l’histoire est très bien intégrée au roman.

Et enfin, que serait le prix du livre romantique sans l’amour ? Un amour bien présent, qu’il soit familial, culinaire, passionné, il se décline sous toutes ses formes.

Une invitation au voyage parfaite, que je ne peux que vous conseiller !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s