« Thérapie du crime » de Sophie Jomain et Maxime Gillio (Pygmalion) * à glisser d’urgence dans vos valises cet été

 

Comment résister à un tel duo d’auteurs ? Je vous le demande. Alors, j’ai craqué, tout simplement – bon, je le reconnais, il y avait aussi pas mal de curiosité : comment allaient-ils pouvoir conjuguer (efficacement) leurs deux univers en un même roman ? Un challenge, certes, mais aussi une réussite, puisque Thérapie du crime plaira tout autant aux fans de Sophie Jomain – qui retrouveront dans le personnage d’Alice ses héroïnes au caractère bien trempé, passionné et à la répartie mordante – qu’aux amateurs d’enquêtes policières intelligemment menées – marque de fabrique de Maxime Gillio.

Car si la vie d’Alice est plutôt calme – si l’on peut ainsi qualifier le quotidien d’une psychologue-sexologue qui plonge à chaque consultation dans les méandres les plus étonnants de la sexualité et de la nature humaines -, tout cela vole en éclat le jour où Xavier, amour de jeunesse (qu’elle s’était efforcée d’oublier) devenu commandant frappe à sa porte pour l’interroger sur un patient. Non seulement il est devenu terriblement craquant (mais elle ne doit pas y penser), mais en plus il sous-entend qu’elle pourrait l’aider à arrêter un meurtrier… Qu’on lui rende sa vie d’avant ! Car une fois le doute (et le charme) installée, Alice se lance à corps perdu dans une contre-enquête déstabilisante, passionnante mais aussi terriblement dangereuse, non seulement pour sa vie amoureuse, mais aussi pour sa vie.

Humour, suspense, testostérones, enquête, soirées entre copines, uniforme et coup de cœur, tout y est… saupoudré en plus d’une bonne dose d’humour et de dialogues savoureux. L’enquête policière n’en est pour autant pas bâclée, et on suit avec plaisir (et frissons) les avancées de nos deux improbables coéquipiers, chacun apportant à l’intrigue autant que l’autre. On alterne donc entre moments de tensions – attention cependant, ce n’est ni un thriller, ni vraiment un polar, mais un joli mélange de ce qui fait l’ADN des deux auteurs – et éclats de rire, entre révélations et déductions. On perçoit leur complicité, tout en ne pouvant nous empêcher de penser que la collaboration sur un tel projet a du être un peu… mouvementée 😊 , caractères obligent !!!

Voici donc le livre parfait à glisser dans les valises cet été, pour passer un bon moment sans faire de concessions sur la qualité de l’écriture et de l’intrigue. Vivement la suite donc ! (oui oui, c’est un appel du pied !!).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s