La marquise des poisons, Olivier Seigneur, Editions Plon

  1. Louis XIV réside au château de Saint-Germain, célèbre pour ses jardins en terrasse et ses fabuleux jeux d’eau. Sa toute-puissante favorite, la flamboyante marquise de Montespan, attire tous les regards et se sent maîtresse du Royaume.
    Si, à Saint-Germain, on danse et on s’amuse, à Paris, on invoque le diable, on profane des églises, on dit des messes noires. C’est ce que découvre, sidéré, le lieutenant général de police, Gabriel Nicolas de La Reynie. Quel complot se trame derrière ces actes effrayants ?
    Retranché dans son bureau du Grand Châtelet, La Reynie a d’autant plus à faire que, dans l’ombre, un ennemi implacable travaille à sa perte et qu’un mystérieux assassin trucide ce que Paris compte de solides gaillards.
    Pour cette première enquête, le policier du Roi-Soleil saura-t- il éviter les pièges qu’on lui tend ?

Un roman à la fois et historique et policier dans lequel j’ai eu beaucoup de mal à rentrer, mais connaissant mon entêtement et par expérience, je sais que si je m’acharne, j’arrive toujours à trouver des points positifs et apprécier la lecture. Et ce fut à nouveau le cas !

Avec un peu de recul, je dirais que ce qui m’a le plus gêné dans cette lecture est l’écriture ; vocabulaire de l’époque et un début que j’ai trouvé un peu brouillon, j’ai eu du mal à m’habituer mais finalement, le suspense des évènements du récit et l’intérêt qu’il suscite l’ont emporté.

J’ai beaucoup apprécier remonter le temps et replonger au temps de Louis XIV, d’un point de vue différent des connaissances que j’ai pu avoir sur cette période. Car quand on pense Roi Soleil, on pense immédiatement à son prestige et sa renommée. Ici, il est plutôt question de sa maitresse, la marquise de Montespan, de sa sournoiserie et de ce qu’elle prépare, ainsi que les actes commis dans l’ombre d’un Paris en proie à la terrible affaire des poisons.

J’ai beaucoup apprécié les personnages qui semblent très réels, en particulier Gabrielle, la jeune fille du lieutenant de police, mais également la marquise de Montespan, un personnage remarquablement travaillé ; sa vanité, sa soif de pouvoir, sa sournoiserie, tout y est, jusqu’à sa jouissive déchéance. Olivier Seigneur nous dresse de fabuleux portraits historiques et maitrise parfaitement son sujet.

Un polar historique que je conseille aux passionnés d’Histoire, à tous ceux qui veulent découvrir une facette différente de la cour du Roi Soleil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s