« Cheval de légende – L’Histoire vraie de Gladiateur » de Fabienne Blanchut (Fleurus) * nouvelle victoire de Fabienne Blanchut

Nous vous avions parlé de notre coup de cœur pour 1749 Miles de Fabienne Banchut, qui narrait l’histoire romancée du premier singe envoyé sur la Lune et de sa relation avec « son humain ». L’auteure y avait fait preuve d’une sensibilité remarquable, rendant accessible et particulièrement intéressante ce pan de l’Histoire oublié et rendant hommage aux animaux qui, de tout temps, aidèrent les hommes à réaliser leurs rêves et leurs ambitions.

C’est cette fois à un cheval de course ayant marqué l’histoire des courses hippiques, Gladiateur, et à « son » jockey, Harry Grimshaw que s’intéresse Fabienne Blanchut, revenant sur un duo d’amis et de sportifs hors normes.

Hors normes par le nombre de leurs succès (ils dominèrent des années durant les champs de courses), mais aussi par leurs profils : tous deux présentaient en effet des « handicaps » qui auraient ralenti ou arrêté beaucoup. Tous deux pourtant choisirent de s’obstiner et de se doter des compétences les compensant : presque aveugle et rachitique, Harry Grimshaw trouva sa place en temps que jockey à succès, accordant toute sa confiance aux chevaux sur la piste et mettant à profit une taille particulièrement adaptée ; gravement blessé par un autre cheval, Gladiateur se releva alors même que les vétérinaires le déclaraient perdu pour la compétition et appris à courir en prenant en compte une claudication qui aurait pu l’immobiliser. A tous deux, ils survolèrent les compétitions britanniques, françaises et internationales de la deuxième partie du 19ème siècle. A tous les deux, ils prouvèrent que la force de caractère et l’amitié, le lien entre un animal et « son humain » pouvaient surmonter les obstacles les plus dissuasifs.

Autant être honnête avec vous, je ne suis absolument pas une adepte des courses hippiques, je n’y connais rien et m’y intéresse très moyennement… voire pas du tout. Mais ici, il n’est pas question de cela, finalement : il est question d’une amitié, d’hommes passionnés, d’animaux auxquels on voue un attachement profond, d’un respect réel et sans cesse renouvelé. Les histoires croisées d’Harry et de Gladiateur nous rappellent des valeurs importantes et les enseignent aux jeunes lecteurs très simplement, très intuitivement – car il s’agit là, comme toujours avec Fabienne Blanchut, d’un roman à destination d’un public jeune (mais comme tous les romans jeunesse réussis, Cheval de légende est une lecture tout autant indiquée pour les adultes).

Alors que la hotte du Père Noël va prochainement commencer à se remplir, voici un bel ouvrage à poser sous le sapin – et une nouvelle performance de Fabienne Blanchut, que nous prenons décidément beaucoup de plaisir à suivre de texte et texte, de ses albums pour les tout-petits à ses romans pour les plus grands.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s