Quand tu descendras du ciel, Gabriel Katz, Editions du masque

Après un Noël mouvementé l’année passée, Benjamin Varenne s’apprête cette fois-ci à passer des fêtes plus calmes. Toujours en attente de voir sa carrière de comédien décoller, Benjamin prends les jobs qu’il trouve ; après avoir été Père Noël et embarqué à l’autre bout du monde par une jolie fille, il est cette fois agent de sécurité à l’opéra de Paris, au contrôle des sacs à l’entrée. Alors à part quelques mamies réticentes, le job est plutôt tranquille. Mais quiconque connaît Benjamin sait que rien n’est jamais vraiment tranquille avec lui…

Et en effet, il a la mauvaise idée de défendre Ophélie, l’une des danseuses de la troupe, et de se retrouver -en plus d’être attiré par elle – au coeur d’une affaire qui va prendre des proportions démesurées. Ophélie est la cible depuis quelques temps d’un fan légèrement obsédé qui la harcèle via des réseaux sociaux et semble suivre ses moindres faits et gestes. Profitant du statut de son travail d’agent de sécurité, Benjamin se fait passer pour un habitué de ces situations et garde du corps professionnel. Autant pour la séduire que pour la rassurer.

Ce qui semble marcher jusqu’à ce qu’il se retrouve à la suivre jusqu’à Venise où il pensait pouvoir prendre un peu de vacances. Mais un garde du corps n’est jamais en vacances, et Benjamin a mit les pieds dans une histoire plus dangereuse qu’il n’y paraît…

Quel plaisir de retrouver le héros Benjamin Varenne, un jeune homme impulsif, spontané, qui ne réfléchit jamais avant d’agir et a tendance à foncer tête la première dans les emmerdes. Un garçon qui s’attache vite aux jolies filles qu’il rencontre et cherche toujours à en mettre plen la vue en se faisant passer pour un James Bond, qui à l’évidence, n’en est pas vraiment un mais qui réussit à s’attirer notre compassion. Car Benjamin est surtout drôle à sa façon, sait user de galanterie pour nous attendrir et parvient toujours à s’en sortir.

Côté rythme, nous sommes servis ; tout s’enchaîne très vite sans nous laisser le temps de souffler, le suspense va crescendo et les rebondissements ne cessent d’affluer. Gabriel Katz a une imagination débordante et ne cesse de nous faire rire avec des aventures toujours déjantées, parfois improbables, mais vraiment divertissantes et modernes. Il nous fait voyager jusqu’à Venise, ses gondoles, ses petites rues, et même si le but n’est pas touristique, on en profite quand même.

Déluré, drôle, original, si vous voulez passer un excellent moment, ne manquez surtout pas ce livre, en espérant qu’il y ai encore de nombreuses aventures à venir ! Coup de coeur de Noël !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s