Le choix d’une vie, Alia Cardyn, éditions Charleston

Mary est une jeune femme de 25 ans, et à l’âge où elle devrait sortir avec ses amis, faire la fête, Mary se retrouve très vite plongée dans un monde d’adulte, mature et responsable. Car suite à des examens médicaux, si elle veut un jour un enfant, c’est maintenant ou jamais. Mais elle ne peut pas se jeter sur le premier venu pour lui demander de la mettre enceinte… Reste l’insémination artificielle.

Jack est un jeune homme fougueux, séduisant, qui change de femmes comme de chemises. Il les aime toutes et refuse de s’attacher à une seule. Avec ses amis, ils décident de devenir donneurs de sperme pour financer un voyage à New-York.

Adélaïde est une quarantenaire solitaire, qui malgré son poste de secrétaire, n’a pas vraiment d’interaction avec les humains. Elle s’amuse à imaginer la vie des autres dans sa tête, s’amuse à assembler des hommes et des femmes, et refuse complètement l’amour. Un jour, un homme va changer sa vie.

Archibald est un homme fatigué par les épreuves de la vie. Il s’installe en tant que jardinier au service d’une jeune femme qui a l’air tout aussi perdue que lui. Pour veiller sur elle, et écrire de longues lettres à sa femme Lucie qui ne veut plus le voir.

Tous 4 ont un commun ce que chacun de nous a avec son prochain ; des choix à faire. Des choix qui vont déterminer notre vie et le chemin que celle-ci va prendre. Tous 4 aspirent au bonheur, à faire les meilleurs choix possibles.

L’auteure possède une plume fine qui explore les sentiments, les émotions, face à chaque moment difficile de la vie, face à chaque choix que nous avons à faire, face aux conséquences de ces choix. Les personnages sont attachants, attendrissants et authentiques.

Que ce soit la difficulté de concevoir un enfant, le rôle de mère, l’insémination artificielle, l’amour, chacun d’entre nous à des choix à faire, des choix de vie, des choix parfois difficiles, autant que leurs conséquences. Mais ce sont eux qui nous définissent, nous forcent parfois à sortir de sa réserve, à vaincre ses peurs. Alia Cardyn nous le rappelle avec cette histoire dont la justesse des sentiments m’a bluffée. Ne passez pas à côté de ce beaux roman !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s