Entrez dans la danse, Jean Teulé, Éditions France Loisirs (avec l’autorisation des Éditions Julliard)

klCdI8LrT6GY%zklAJYUwQ

Strasbourg, juillet 1518. La ville fortifiée n’est plus que l’ombre d’elle-même, rendue exsangue par la famine, la sécheresse, les épidémies. La rumeur annonce que les Turcs seront là sous peu. Rue du Jeu-des-Enfants, le désespoir est tel que la blonde Enneline Troffea, la femme du graveur, se met à danser. Et bientôt, d’autres lui emboîtent le pas.

Ouvrir un roman de Jean Teulé est toujours plaisant. Et instructif. J’y prends toujours beaucoup de plaisir et ce conte cruel, paru l’année dernière, ne fait pas exception à la règle. Le sujet choisi est éminemment romanesque. Ce phénomène d’hystérie collective, appelé épidémie de danse de Saint-Guy, a été principalement observé en Allemagne et en Alsace entre le XIVe et le XVIIIe siècle. L’épisode strasbourgeois, dont il est question ici, est un des mieux documentés même s’il reste mystérieux quand aux causes de son déclenchement. 

Jean Teulé donne corps et pensées à ces hommes et ces femmes et imagine leurs motivations à danser ainsi pendant plusieurs semaines, parfois jusqu’à la mort. C’est une réussite. Nous souffrons avec les habitants de la rue du Jeu-des-Enfants, affamés et contraints à la pire des extrémités (tuer leurs enfants ou les manger), et nous comprenons que, face à l’innommable, ils en perdent la tête. Le contraste entre cette triste réalité vécus par les plus pauvres des Strasbourgeois et les palabres des puissants de la ville (le maire, ses conseillers, l’évêque, les médecins), s’interrogeant sans fin sur le pourquoi  du comment, donne son équilibre au roman. Le lecteur oscille entre rire et larmes, porté par une écriture imagée et crue, qui le plonge au coeur de cette « techno parade » burlesque dont la fin brutale nous rappelle que l’homme n’aime pas ce qu’il ne peut maîtriser.

Une lecture savoureuse. À votre tour d’entrer dans la danse !

Maîtresse Jedi

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s