Je te hais, Gilles Caillot, éditions Terra Nova

Un enlèvement d’enfant, une lettre envoyée aux parents dans laquelle le ravisseur leur expose son plan : le manger. Un second enlèvement, et le commissariat de Lyon est en effervescence. Car la pratique semble copier l’un des plus grands psychopathes connu ; Fish, adepte de cannibalisme, décédé il y a plusieurs dizaines d’années. Il faut retrouver cet homme avant que le deuxième enfant ne subisse le même sort que le premier…

Marc est flic et enquête sur l’enlèvement. Mais il n’est pas totalement à son travail car il tente en vain d’oublier les traumatismes de son passé. Le souvenir de son père, alcoolique et violent, de la cave où il les enfermaient lui et sa soeur, de ce qu’il leur faisait subir, de la vision de sa mère et sa soeur, mortes sur le canapé, et tente de repousser les souvenirs de cet orphelinat dans lequel il a été placé suite à l’emprisonnement de son père.

Mais la sortie de prison de son père est dans deux jours, accentuant les flashs, les souvenirs, le dégoût et la haine. Mis à pied après une erreur qui a coûté la vie à son équipier, il mène sa propre enquête sur son passé sans se douter que l’enquête de son supérieur et la sienne vont se croiser…

C’est la seconde fois que je lis Gilles Caillot et je ne peux m’empêcher de penser qu’il est sans doute l’un des seuls à aller aussi loin dans la cruauté humaine, dans l’impensable, dans l’innommable.

Son écriture est brute, détachée, verbalement violente et l’effet est réussi : l’horreur est là, présente du début à la fin, sans possibilité d’échappatoire. Ces personnages sont vrais, psychologiquement très travaillés, notamment le personnage de Marc qui nous intrigue énormément et réussit à nous attendrir par son enfance terrible et la vie d’adulte bouleversée qu’il mène.

Le style est froid, les actions s’enchaînent faisant croître l’horreur et le suspense de manière redoutable. Difficile de sortir indemne de cette lecture, qui pourtant nous accroche jusqu’à la dernière ligne.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s