Un parfum de rose et d’oubli, Martha Hall Kelly, Editions Charleston

1914, la grande guerre éclate, tandis qu’en Russie, la monarchie décline. Sofya est une aristocrate russe qui voit sa famille se faire décimer sous ses yeux. Lorsque son bébé lui est enlevé, elle va tout faire pour le retrouver, malgré le chaos qu’est devenu son pays.

Varinska est une jeune paysanne russe qui rêve de grandeur. Elle se fait embaucher par une famille aristocrate qu’elle trahi en rejoignant, malgré elle, les rebelles destituant la monarchie. Elle fuit la Russie pour Paris, pour se construire la vie qu’elle a toujours souhaité.

Eliza est américaine. Grande amie de Sofya, elle va suivre avec terreur chaque nouvelle de l’autre continent, attendant impatiemment les lettres de son amie. Elle s’engage également et vient en aide aux émigrées russes qui débarquent aux Etats-Unis. Apporter son soutien lui permet de tenir le temps de pouvoir se rendre en Europe retrouver Sofya.

Ces trois femmes vont se croiser, se rencontrer et leurs destins se mêler. Chacune a son rôle à jouer, chacune doit prendre des décisions qui vont impacter les deux autres. Mais toutes trois méritent que l’on parle d’elles.

Après avoir été bluffée et émue aux larmes par le 1er roman de l’auteure, « le lilas ne refleurit qu’après un hiver rigoureux », je suis ravie de retrouver Martha Hall Kelly. Elle confirme avec ce second roman tout aussi bouleversant que le premier, son statut de grande narratrice de l’Histoire.

Dans ce nouveau roman, nous découvrons à nouveau trois femmes, trois personnages parmi lesquelles certaines ont réellement existé. Rappelez-vous, Caroline Ferriday dans le premier roman de l’auteure ; le personnage d’Eliza est sa mère !

Changement d’époque mais même atmosphère de guerre, de peur, de chagrin. Et surtout même admiration pour des femmes incroyables, fortes et fragiles à la fois, qui donnent tout pour survivre et mettent en place des associations pour venir en aide à leur prochain. L’auteure met en scène des personnages forts, des femmes détruites par la vie mais qui n’abandonnent pas. Et si leurs actes sont parfois répréhensibles, on ne peut leur en vouloir. Elles n’écoutent que leur cœur et suscitent empathie et admiration chez le lecteur.

Martha Hall Kelly nous livre à nouveau un pavé passionnant, avec quantité de détails qui font de l’histoire un scénario parfait aux héroïnes remarquables, mêlant habilement Histoire et fiction.

Publicités

Une réflexion sur “Un parfum de rose et d’oubli, Martha Hall Kelly, Editions Charleston

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s