Je ne suis pas un monstre, Carme Chaparro, Editions Plon

 

Cela fait deux ans que le petit Nicolas a été enlevé en plein centre commercial. Deux ans qu’Ana Aren, l’inspectrice chargée de l’enquête, est rongée par le remord de n’avoir jamais pu retrouver le coupable, et surtout, l’enfant. Alors que l’affaire s’est peu à peu retrouvée aux oubliettes, c’est un autre petit garçon de 4 ans dont on signale la disparition.

Même centre commercial, même période de l’année, et surtout, une ressemblance flagrante entre les deux petits garçons. Ana Aren s’empare à nouveau de l’enquête, prête à tout pour retrouver les enfants et arrêter celui que les médias ont surnommé Slender Man. Mais elle va se heurter à la pression suscitée par ses supérieurs, aux médias désireux du moindre scoop pour alimenter leurs journaux et à son amie Inès Grau, journaliste, elle aussi à la recherche d’un élément inédit à dévoiler avant ses concurrents.

Alors que les fausses pistes s’enchainent, que chaque bande vidéo est disséquée dans les moindres détails, qu’Ana et son équipe n’en dorment plus, un troisième enfant disparaît au même centre commercial, et pas des moindres ; le fils d’Inès Grau…

Ce thriller est l’un des gros coups de cœur de cet automne tant il est époustouflant à tous points de vue. Les chapitres sont courts, tantôt rythmés, tantôt lents, alternant les tempos pour maintenir le lecteur en haleine. Ils alternent également les points de vue ; Ana prend la parole nous immergeant totalement dans l’enquête, puis nous partageons le quotidien d’Inès. Deux voix pour deux visions différentes de l’enquête, des disparitions.

Bluffant également dans sa manière d’aborder la disparition d’un enfant et les conséquences pour une mère. Etre dans l’attente d’un signe, dans la peur, dans l’angoisse, dans l’espoir. Les mots sont choisis avec soin, l’écriture est à la fois noire et tellement réelle, la traduction est d’ailleurs à féliciter.

Des sujets d’actualités dont évoqués à travers l’histoire, notamment les pressions subies au sein de la police, sans oublier cet engouement presque malsain des médias, à la recherche du moindre détail, du scoop que les chaines concurrentes n’auront pas, bien souvent au mépris de l’enquête et de la souffrance des familles concernées.

Âmes sensibles, abstenez-vous. Car c’est un thriller vraiment bouleversant qui vous hantera longtemps. Ce n’est pas le premier à traiter de disparition d’enfants, mais c’est le premier sur cette thématique qui m’a fait cet effet aussi puissant. Et avec une fin tellement incroyable qu’on ne la voit vraiment pas venir, il est définitivement l’un de mes gros coups de cœur de l’année.

Publicités

Une réflexion sur “Je ne suis pas un monstre, Carme Chaparro, Editions Plon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s