L’escalier du diable, Dean Koontz, Editions de l’Archipel

L’escalier du diable est le troisième volet des aventures de Jane Hawk. Cette ancienne agente du FBI qui a du faire face au suicide inexpliqué de son mari, et qui est devenue la femme la plus recherchée des Etats-Unis après avoir découvert que son mari avait été victime, comme d’autres avant lui, d’une conspiration visant à éliminer ceux qui ne rentrent pas dans les rangs. Jane a découvert qu’une confrérie secrète cherche à inoculer un « virus » ôtant tout libre arbitre, dans le but de créer un monde utopiste à la population malléable et serviable.

Dans ce nouveau volet, elle réussit à kidnapper un homme très influent qui pourrait être l’une des clés à la résolution du problème. Mais c’est sans compter les coups d’avance dont dispose cette confrérie secrète… Car malheureusement, celle-ci a réussi à mettre la main sur le lieu où Jane a caché son fils pour le protéger. Les deux anciens militaires chargés de veiller sur lui vont être obligés de fuir pour protéger le jeune garçon et empêcher qu’il ne devienne l’appât pour forcer Jane à stopper son enquête…

Un troisième tome aussi prenant que les précédents où la tension monte crescendo dans cette course contre la montre. Une véritable chasse à l’homme qui nous transporte, nous glace et crée une atmosphère angoissante. Jane reste fidèle à elle-même, ce personnage à la force incroyable, se battant pour le bien de l’humanité et pour la mémoire de son mari, tout en tentant de protéger son fils et de conserver sa propre humanité. Une véritable héroïne qui nous inspire compassion et admiration, par sa force physique et mentale, par sa détermination et son courage.

L’atmosphère créée est étrange. Une sorte de malaise vis à vis de ce que Jane est obligée de faire, une angoisse vis à vis de ce que le monde pourrait devenir avec ce tels gens au pouvoir, une tension extrême dans cette course poursuite. Impossible d’être insensible à l’écriture parfaite de l’auteur.

Je suis d’autant plus admirative que j’avais vraiment cru que ce troisième tome serait le final, et ce, jusqu’aux derniers chapitres…Mais ce serait trop facile ! L’auteur nous laisse donc dans une impatience et une frustration encore plus forte que les précédents !

Une série remarquable, à forte tension, avec une héroïne géniale ; j’ai vraiment eu le coup de coeur pour cette série et L’escalier du diable vient une fois de plus de le confirmer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s