Un cri du ventre, Enora Malagré, Editions Leducs

Aujourd’hui aurait du avoir lieu l’Endomarch, la marche contre l’endométriose. Il me semble que c’est le jour parfait pour publier cet avis.

Découverte en 1860, l’endométriose est une maladie qui touche plus d’une femme sur 10, liée à des facteurs génétiques et environnementaux mal connus. Maladie incurable souvent mal et tardivement diagnostiquée, elle pose des problèmes de fertilité et de douleurs quotidiennes. Ces dernières années, de nombreuses personnalités brisent le silence et osent en parler sans tabous. Lætitia Millot, Lorie Pester, Imany… Avec ce livre, Enora Malagré revient sur sa vie et son combat contre cette maladie.

Un livre coup de poing qui raconte son quotidien de crises, de maux, de rage, de fausses couches, de douleurs. Un quotidien que de nombreuses femmes endurent. Enora Malagré est crue, sans filtre et nous livre chaque terrible moment de son intimité sans tabous. On retrouve cette femme un peu « grande gueule » que je n’appréciais que moyennement les rares fois où je suis tombée sur TPMP. Sa personnalité ressort dans son écriture, mais à travers ses écrits, j’ai découvert une autre facette de sa personnalité. Celle d’une femme qui derrière ce côté grande gueule cache un une faiblesse, des douleurs, un combat. Immédiatement, Enora Malagré m’est apparue plus sensible, plus humaine, et j’ai vraiment apprécié découvrir ce côté de sa personnalité.

A toutes celles qui souffrent de cette maladie, quel qu’en soit le stade, ce livre est à mettre dans votre PAL. Certaines s’y retrouveront, d’autres relativiseront, mais toutes remercieront l’auteure d’avoir mis des mots sur leurs douleurs, d’avoir réussi à expliquer ce que toutes ressentes, et ce de manière aussi crue et sans filtre. Car cette maladie, pas assez prise au sérieux, n’est pas seulement physique. Elle agit énormément aussi sur le mental, ce qui ressort parfaitement lors de la lecture.

Alors merci Madame Malagré d’apporter vous aussi votre témoignage, et de contribuer à faire sortir de l’ombre cette maladie contre laquelle nous sommes si nombreuses à nous battre, et contre laquelle il n’y a, à ce jour, aucun traitement valable et efficace.

Une réflexion sur “Un cri du ventre, Enora Malagré, Editions Leducs

  1. Cette maladie gagne à être connue du grand public, car comme tu le dis elle a un grand incidence sur la vie quotidienne… et entraîne de grandes souffrances psychologiques. Une de mes amies en est atteinte…
    Bravo à Énora de témoigner et merci à toi pour le partage !

    J'aime

Répondre à lebouquinivre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s