Aux sports d’hiver, Stéphane Frattini – Maud Legrand, Glénat jeunesse

fullsizeoutput_82a

Que fait-on quand on a la chance de partir aux sports d’hiver en famille ? Comment est la montagne en hiver ? Qu’apprend-t-on à l’école de ski ? Plusieurs questions qui trouvent leur réponse dans ce doc-puzzle pour les 3-5 ans. Alors, suivez les aventures de Lina, Matteo et leur famille à l’assaut des pentes enneigées !

Pour les enfants de la zone B, les vacances de février commencent aujourd’hui. L’occasion pour moi de vous présenter cet ouvrage ludique et instructif à destination des élèves de Maternelle. L’idée de la collection des doc-puzzles de Glénat jeunesse est de faire découvrir la montagne, la mer, la nature, les sports, et apprendre des mots nouveaux en s’amusant. 

Comment ça marche ? Sous chaque pièce de puzzle, un mot ou une notion est expliquée. Par exemple, le chasse-neige, l’absence de marmottes en hiver, le téléski, la dameuse…  Le plus : une fois retirées et retournées, toutes les pièces forment un grand puzzle mystère ! En bonus, il y a un « cherche et trouve » sur chaque double-page. Le livre est cartonné, donc facile à manipuler pour les plus jeunes. Les illustrations aux couleurs douces de Maud Legrand permettent de rendre l’atmosphère des sports d’hiver à la perfection.

Chaussez vos boots (même en pensée) et à vous les pistes de ski (ou de luge) !

Maîtresse Jedi

Publicités

Qu’y a-t-il dans ta couche ?, Guido Van Genechten, Albin Michel Jeunesse

fullsizeoutput_826

Bébé Souris est très très curieuse. Elle interroge tous ses amis, les bébés animaux, afin de savoir ce qu’ils cachent dans leur couche. Et elle, qu’y a-t-il dans la sienne ?

Quand bébé grandit, il est des étapes importantes que tous les parents attendent avec impatience autant qu’ils les redoutent. L’apprentissage de la propreté en est une. Quand ce fut le moment pour mon aînée (c’est-à-dire quand la nounou nous a dit que c’était le bon moment…), je suis allée prendre conseil auprès des libraires de Chantelivre (Paris 6), non loin de mon travail. J’ai toujours trouvé intéressant d’avoir recours aux albums pour expliquer aux plus petits les moments clés ou difficiles (propreté, lâcher la tétine, rentrer à l’école, déménager, maladie, etc). Ce jour-là, outre le classique Tchoupi, je suis reparti avec ce superbe album, Qu’y a-t-il dans ta couche ?, qui a aidé ma grande mais aussi sa soeur après elle et que je viens de ressortir pour mon petit dernier. 

Dans cet album très visuel, nous nous mettons dans les pas de bébé Souris qui est bien décidée à mettre son nez partout, y compris dans la couche de ses camarades de jeux. Tour à tour, bébé Lapin, bébé Chèvre, bébé Chien, bébé Vache, bébé Cheval et bébé Cochon lui montrent leurs crottes et à nous aussi car, le plus, ce sont les rabats en forme de couche qui permettent au jeune lecteur de vérifier par lui-même les dires des personnages. Toute la palette des émotions ressenties par les bébés vis-à-vis de leurs excréments (rire, gêne, surprise) est exprimée dans ces pages, une vraie dédramatisation salutaire. Enfin, l’heure de vérité, et dans la couche de bébé Souris, qu’y a-t-il ? Rien du tout : « Moi, explique bébé Souris, c’est SUR LE POT que je fais mes besoins. »

Un classique plein d’humour et de tendresse. A mes yeux, un achat indispensable pour apprendre la propreté.

Maîtresse Jedi

« Dix jours avant la fin du monde » de Manon Fargetton (Gallimard Jeunesse) * et vous, que feriez-vous?

Le monde meurt. Dès qu’elle voit les images qui envahissent les médias et les réseaux sociaux et qui montrent des murs d’explosion qui ravagent le globe méthodiquement, Lili-Ann le sait. Le compte à rebours est lancé : pour la France, pour elle et pour tant d’autres, il reste 10 jours. 10 jours pour trouver une solution, prier, se résigner, aimer, profiter, pleurer, ou pardonner …

Pour sa part, Lili-Ann a un projet : rallier la Bretagne pour retrouver sa famille et attendre avec elle la fin du monde. Mais pour beaucoup d’autres, cette fin du monde renvoie à ce que l’Homme a de meilleurs et de pire : lancés sur la route de l’exode pour se réfugier à l’extrême ouest de l’Europe – qui sera touché en dernier -, hommes, femmes et enfants se laissent aller à leurs vraies natures. Et vous, que feriez-vous s’il vous restait 10 jours à vivre ?

A travers le voyage et la fuite de six hommes et femmes pour la vie, Manon Fargetton nous plonge dans le monde impitoyable de la survie, de la rage de vivre. Qu’il s’agisse de s’aider ou de se tuer, de s’aimer ou de se déchirer, de s’évader ou de chercher des solutions, de s’isoler ou de se fondre dans la masse, l’autrice développe un scénario catastrophe qui fait s’interroger chaque lecteur sur ce qui compte vraiment, sur ce qu’il voudrait sauver ou laisser derrière lui. Une question existentielle qui sert de fil rouge à la lecture, captivante et angoissante. Comme à chaque fois, Manon Fargetton appréhende avec justesse, parfois rudesse, la dualité de la nature humaine et sa complexité au travers de six personnages différents, familiers, attachants. On se passionne pour leurs aventures aussi, car Dix jours avant la fin du monde est avant tout un remarquable roman (initiatique ?) de science-fiction qu’il faut lire avec plaisir et partager nécessairement.

Pour finir : je ne pense pas me tromper en vous disant qu’à chaque nouveauté de Manon Fargetton, n’hésitez pas et précipitez-vous… Il semblerait qu’elle soit condamnée à nous passionner de livre en livre. Un autre conseil : si vous en avez l’occasion, allez à sa rencontre en salon ou en librairie : elle est en plus fort sympathique.

 

« Histoires inspirantes pour les audacieux, 21 biographies pour apprendre à oser » par Brigitte Labbé (Leduc.s jeunesse) * offrez de l’audace à Noël

« Encore ! » allez-vous nous dire ! Il est vrai que nous avons reçu et présenté de nombreuses biographies adaptées pour le jeune public les derniers temps. Une vraie tendance donc, que les éditeurs ont notamment orientée pour beaucoup vers des portraits et des parcours féminins, pour rappeler – à une époque qui malheureusement semble en avoir besoin – que les femmes ont tout autant marqué l’Histoire que les hommes et ce dans tous les domaines. Pourtant ici, ce sont surtout des hommes qui sont mis à l’honneur, et s’il est possible de le regretter, nous ne pouvons cependant que saluer les personnages choisis : Martin Louis XIV, Luther King, Victor Hugo, Einstein, Les Beatles ou St Ex, … il y en a pour tous les goûts, avec à chaque fois des parcours inspirants pour plusieurs raisons.

Qu’ils aient osé rêver et réaliser grand, prendre de la hauteur, la perfection, l’innovation, la révolution musicale, la libération des femmes, l’éveil spirituel, … voici les parcours de 21 personnalités connues ou moins connues vues par le prisme de leur engagement et des lignes qu’ils firent bouger. Joliment illustré et maquetté, ce beau livre fait se croiser littérature, histoire contemporaine et ancienne, musique, arts, politique, spiritualité, sciences, … avec fluidité, rendant accessibles des messages nécessaires et parfaitement illustrés par les vies et parfois les morts de ces acteurs majeurs de notre héritage.

Alors oui, il y a une tendance commerciale et éditoriale aux biographies travaillées pour s’adapter aux jeunes lecteurs, mais cela correspond nous l’espérons à une vraie volonté de rendre notre passé plus facilement accessible pour la création d’un futur plus serein et la construction d’une jeunesse qui se veut impliquée et concernée. Comme d’autres, Histoires inspirantes pour les audacieux est donc à mettre sous le sapin de nos jeunes proches pour leur donner quelques pistes de réflexions tout en leur offrant de jolis moments de lecture.

 

Le monde de Lucrèce tome 2, Anne Goscinny et Catel, Editions Gallimard jeunesse

Après un premier tome qui nous a permis de découvrir l’étrange famille de Lucrèce, voici venue la suite tant attendue.

Rappelez-vous Lucrèce, c’est cette jeune fille qui entre en pleine adolescence, à la famille un peu…loufoque. Une mère obnubilée par son travail d’avocate, un beau-père qui ne jure que par la science, un père artiste qui a encore dix ans dans sa tête, et un demi-frère absorbé par ses jeux vidéos. Sans oublier son excentrique grand-mère qui refuse de vieillir.

Heureusement Lucrèce est sans doute la plus équilibrée et peut compter sur ses amies, les trois « Lines ». Et dans ce second tome, nous les retrouvons un peu plus. Lucrèce va d’ailleurs avoir de quoi s’occuper. Un thème d’exposé à trouver, des invitations diverses (concert, mariage,…) et son intense réflexion pour choisir l’instrument de musique duquel elle souhaite apprendre à jouer. Sans compter les différents événements familiaux, c’est une Lucrèce qui grandit un peu plus à chaque chapitre qui nous accueille dans son monde.

C’est un plaisir de retrouver cette famille un peu déjantée mais attachante dans la suite des aventures de Lucrèce. Un second tome que l’on découvre avec autant de plaisir que le premier. Catel nous offre à nouveau de très jolis dessins, drôles et qui nous plongent dans le quotidien de la famille. Anne Goscinny, elle, nous livre un scénario qui nous fait sourire, plein de morale et de bon sens, avec de jolis clins d’oeil à l’actualité.

Avec Lucrèce, on réfléchit à l’élément essentiel à la planète, on assiste à un mariage homosexuel, et on compatit lorsqu’elle rend visite à sa grand-mère atteinte d’Alzheimer, qui ne la reconnaît plus.

Lucrèce est une jeune ado moderne, gentille, attachante, qui ne manquera pas de charmer vos enfants (et de vous charmer vous aussi) !