Menace sur Rio, James Patterson et Mark Sullivan, L’Archipel

IMG_3774

Jack Morgan est agent de sécurité chez la célèbre agence Private, celle-là même qui s’est occupée de la sécurité lors de la coupe du monde de football 2014 au Brésil, qui s’est déroulée sans incident majeur, excepté un cas de malade contaminé par un virus inconnu. L’affaire avait été étouffée, n’ayant eu aucun autre cas de virus similaire. Deux ans plus tard, Rio accueille les Jeux Olympiques, sollicitant de nouveau Private. Jack espère que tout se passera pour le mieux.

Malheureusement, les filles d’un milliardaire célèbre dont Jack avait la sécurité sont enlevées, les ravisseurs demandent une rançon importante. Mais leurs raisons sont beaucoup plus obscures…

Et dans l’ombre, le célèbre docteur Castro a mis au point un virus sur lequel il a travaillé plusieurs années, qui une fois lâché, pourrait détruire et contaminer très rapidement la planète. Son plan est presque au point, les J.O. approchent. L’heure de sa vengeance a sonné…

Sorti le 6 juillet, ce livre tombait à pic pour l’euro, et en anticipation des J.O. On retrouve toujours le maitre du suspense, même si j’ai pour ma part, pour la première fois avec cet auteur, que je suis pourtant depuis un moment, ressenti une pointe de lassitude. Il reste une valeur sûre certes, mais j’ai moins accroché que les précédents.

Les actions s’enchainent parfois trop vite, et l’association des deux écrivains en est peut-être la cause. Par moments plein de détails, par moment peu. Deux rythmes différents qui se succèdent et qui pour la première fois, me rendent réticente.

Sur l’histoire en elle-même en revanche, l’écriture et le récit mettent en avant les différences entre riches et pauvres, dans un pays où elles sont d’autant plus fortes, accentuées par le contraste des évènements ; J.O. et coupe du monde de football. Une forme de dénonciation, à la fois des inégalités, à la fois des évènements sportifs de grandes envergures qui brassent des millions pendant que des gens meurent de faim dans les favelas.

James Patterson s’essouffle-t-il ou je n’ai pas su apprécier ce livre ? D’autant que c’est le second livre de l’auteur (qui mêle attentats, virus, horreurs), que je lis au moment où se produit une catastrophe malheureusement bien réelle. Pas besoin de ce genre de lectures en ce moment, je n’ai qu’à allumer la télé pour y voir l’étendue de la connerie humaine…

kitty

Mortel Sabbat – Preston & Child – Editions l’Archipel

Ah ! le mois de mai est pour moi toujours une attente inestimable car arrive le nouveau Preston & Child, et surtout le nouveau Pendergast…

Je dois être comme des milliers de personnes, une grande fan de ce personnage hors du commun qui a dépassé dans mon coeur l’illustre Sherlock Holmes (et c’était pourtant pas gagné !).

Bref, ce 11 mai sort le nouveau opus du duo américaon, Mortel Sabbat avec une couverture qui en dit long sur ce qui nous attend…Du mystère, de la magie, des sorcières ?

mortel_sabbat

 

Le synopsis : Pendergast est contacté par Percival Lake, un sculpteur à qui on a volé une collection de vins rares. En compagnie de Constance Greene, Pendergast se rend à Exmouth, petit village de pêcheurs situé au nord de Salem, dans le Massachusetts. En examinant la cave pillée, Pendergast découvre, derrière les rayonnages, une niche secrète ayant abrité un corps. Le vol des précieux flacons ne serait donc qu’un leurre destiné à masquer la disparition du squelette…
Des marécages hantés par une bête humaine, les souterrains d’une église en ruine abritant les sabbats d’adorateurs de Lucifer et du démon Morax… Voilà qui pourrait se transformer en piège mortel pour Pendergast…

Lire la suite

J’élève bien mes parents – Myriam Picard / Jérôme peyrat – Point de suspension

j'éleve bien mes parents

Chers enfants,
Vous qui êtes désespérés, esseulés, désarmés devant l’immense mission éducative à donner à vos parents, ne vous inquiétez plus!
Vous tenez entre vos mains le guide qu’il vous faut, avec  toutes les solutions aux questions qui hantent vos nuits : Le moment du coucher, l’hygiène corporelle, l’alimentation, le travail scolaire, le rangement de la chambre, etc. etc.!
Après la lecture de cet album, vos parents  n’auront plus de secrets pour vous, et vous pourrez profiter sereinement du temps qu’il vous reste pour vous…amuser!
Pas besoin d’en dire plus pour comprendre que rien n’est sérieux ici (enfin si, car finalement tous les conseils sont sérieux, précieux et applicables!), les rôles sont inversés et chaque page montre aux parents, à travers les yeux des enfants, les tors et les travers des adultes!!!
Comme souvent, la plume de l’auteur Myriam Picard teinté d’espièglerie fait mouche, accompagné du dessin humoristique très coloré de Jérôme Peyrat!

 

L’inconnue du quai – Mary Kubica(mosaic)

La première fois que je l’aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener…
Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé,  Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…

Lire la suite

« L’hiver aux trousses, Voyage en Russie d’Extrême-Orient » de Cédric Gras (Folio) * Sauvage et vivifiant récit de voyage

Afficher l'image d'origine

Les récits de voyage ont rarement (jamais ?) trouvé leur place sur ce site, peut-être parce qu’aucune de nous n’est particulièrement attirée par ce genre de littérature. Pourtant, arrivé un peu « par hasard » dans ma boite aux lettres, L’hiver aux trousses (comprenez par là que je n’avais pas demandé à le recevoir) m’a fait passer un très bon moment de lecture, avec cela en plus qu’il a réussi à me surprendre. C’est donc avec plaisir de je vous parle ci-dessous en quelques mots de ce texte atypique et poétique qui nous ouvre les portes d’une Russie mystérieuse, sauvage et authentique.

Car c’est bien l’authenticité qui fait toute l’originalité de ce récit de voyage. Cédric Gras prend visiblement autant de plaisir à découvrir la Russie qu’à nous la faire découvrir. L’équilibre entre la narration scientifique/technique et récit de ce qu’il vit en tant qu’homme parti à la rencontre d’un territoire et d’hommes et de femmes du bout du monde. On perçoit sa curiosité scientifique mêlée à son émerveillement (ou pas) au fil de son avancée – voyage qui prend des airs d’aventures quand il faut fuir l’avancée de l’hiver pour pouvoir envisager de voyager en avion ou de traverser des rivières avant qu’elles ne se transforment en mers de glace. Les véhicules sont sommaires, les conducteurs peu prudents, mais les paysages décrits (avec beaucoup de talent d’ailleurs) merveilleux. On sourit, on frissonne, on redoute parfois aussi la prochaine étape car il semble tout de même que Cédric Gras ait l’art de se mettre dans de drôles de situations. Mais on se délecte de cette aventure humaine hors du commun et on est finalement ravie d’avoir pu, ne serait-ce qu’à travers ce beau récit, pu entrapercevoir la beauté d’une terre qui nous était jusque là inconnue et qui, incontestablement, constitue un eldorado pour les aventuriers des temps modernes.

Le cri d’antoine, Emilie Boguet, Edilivre

image_27569_1_20304_1_9323_1_38646_1_88393

« Malgré moi, je retiens tout. Les mots anodins, les paroles blessantes, l’indifférence des autres. Tout, absolument tout se grave dans ma mémoire et je ne peux rien faire pour m’échapper. » Pris au piège entre sa relation complexe au monde et ses rêves impossibles, Antoine nous livre son ressenti face à une société qui lui paraît toujours plus hostile et étrangère, au fur et à mesure que les années passent.

Difficile de résumer, de faire un synopsis de ce roman, tant il est préférable de réserver la surprise aux lecteurs.

Antoine est le personnage central de l’histoire, celui que nous allons suivre, celui auquel nous allons nous attacher. L’auteure expose deux situations différentes pour mettre en évidence l’importance du cadre de vie de l’enfant, nécessaire à un bon épanouissement. A la manière d’une philosophe, d’une psy, mais surtout d’une femme humaine, Emilie Boguet montre à quel point l’éducation et l’amour sont primordiaux pour faire de son enfant un adulte bien dans sa peau, confiant, sûr de lui.

Elle emploie des mots justes, touchants et possède une belle écriture, à la fois teintée d’émotion, à la fois percutante, pour nous livrer un roman très psychologique, sur fond de pensées de Sartre et Camus mais aussi une dénonciation de la société actuelle, de la montée du Front National, qui est curieusement plus d’actualité que jamais. Un roman sous forme d’enseignement, à la sensibilité et à l’humanité rare.

kitty

Trop de morts au pays des merveilles – Morgan Audic (Rouergue Noir)

Premier roman découverte d’un jeune auteur, voici un roman policier différent de ce que l’on peut lire habituellement!
trop-de-morts-pays-merveille
L’histoire commence pourtant de manière assez classique : Une femme disparu depuis 3 ans, son mari avocat qui la recherche. Sauf que…le mari est devenu amnésique après un grave accident de voiture, quelque temps à peine après la disparition d’Alice.
De quoi compliquer la recherche, et semer le doute dans la tête des proches qui suivent ses vaines recherches…

Lire la suite

Verdun – Avant l’orage – Le Naour, Marko, Holgado – Grand Angle

Profitons des commémorations du centenaire de la bataille de verdun pour découvrir la BD « Verdun,  Avant l’orage ».
verdun
On se retrouve en 1915, au moment où les allemands préparent une attaque d’envergure, concentrant leurs forces humaines et matérielles, afin d’ensevelir l’ennemi sous un déluge de feu et d’acier.
 Du coté Français, on se rend bien compte que quelque chose se trame, les généraux sont aux aguets, mais le maréchal Joffre, constamment mis en garde et prévenu de l’évolution des manoeuvres, ne veut rien savoir….Les allemands n’attaqueront pas Verdun, c’est un leurre!
Jusqu’au jour de l’offensive…
Le scénario nous replonge dans l’histoire passionnante de la plus célèbre des batailles, pas forcément du coté des tranchés, mais plutôt coté coulisses, avec les décisions politiques hasardeuses, prises par des chefs dépassés par la réalité du terrain ou des maréchaux nantis. Heureusement qu’un miracle d’ordre climatique a retardé l’offensive allemande, merci Dame Nature!
Pari réussi, voilà une BD qui m’a donné envie de me replonger plus précisément dans les détails de cette bataille, de me documenter sur le maréchal Joffre, sur la stratégie défensive de Pétain. Et peut-être même que d’ici le printemps, j’irai au mémorial de Verdun!

Pretty Girls de Karin Slaughter (éditions Mosaic)

Deux sœurs. Deux étrangères.
Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses sœurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu’elles nourrissent l’une pour l’autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille. 

Deux événements violents vont venir cruellement raviver leurs blessures mais aussi les obliger à se confronter : l’assassinat du mari de Claire, et la disparition d’une adolescente.
A tant d’années de distance, ces événements ont-ils un lien quelconque avec Julia ? Lasses de se faire la guerre, Claire et Lydia plongent dans la noirceur du passé familial. Une spirale sanglante…

9782280342841-001-X_0

 

Karin Slaughter fait partie de mes auteurs préférés. Je n’ai jamais été déçue, toujours happée par les intrigues et toujours accro à ses personnages.

Lorsqu’elle sort son premier thriller psychologique, Pretty Girls, je suis super excitée et sure que le résultats sera à la hauteur !

Lire la suite