La vie est belle et drôle à la fois, Clarisse Sabard, Editions Charleston

Léna est une jeune femme qui déteste Noël, et ce, depuis son enfance. Et pourtant, cette année, elle a accepté de le fêter chez sa mère, dans la maison de son enfance, avec son frère. Mais une fois arrivée sur place, c’est la stupeur. Ce n’est pas leur mère qui les accueille comme prévu, mais quelques lignes mystérieuses sur papier ; « Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m’y atteler. Je vous aime très fort. A très bientôt ! Maman. » Lire la suite

Publicités

Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte, Pocket

Molly a trente ans lorsque sa meilleure amie Marie meurt, emportée par la maladie. Une épreuve terrible pour la jeune femme, qui enterre celle avec qui elle a grandit, celle à qui elle confiait tout. Avant de mourir, Marie lui a fait promettre de vivre sa vie pour deux, d’être pleinement heureuse. Mais Molly ne l’est-elle pas déjà ? Son travail de serveuse lui permet de vivre, même s’il n’est pas le job rêvé. Germain, malgré sa gentillesse extrême la comble sur le plan sentimental, même si parfois, Molly apprécierait un peu plus de répondant. Lire la suite

« Où le cœur repose » de Tamara McKinley (L’Archipel) * un roman doudou à découvrir et à offrir!

Si vous nous suivez régulièrement, vous le savez : nous aimons nous « réfugier » dans les romans de Tamara McKinley, vrais « doudous » de lecture qui se dégustent en toute légèreté. Avec Où le cœur repose, nous retrouvons donc une auteure que nous apprécions et la Pension du bord de mer de Reilly que nous avons déjà eu le plaisir de suivre dans de précédents romans. Le tout fonctionne à nouveau très bien et si on n’est pas tellement surpris, on se régale toujours autant. Pourquoi se priver ?!

Comme pour les précédents titres de Tamara McKinley publiés sous pseudos (Ellie Dean), nous voici donc propulsés dans l’Angleterre de la Seconde Guerre Mondiale, entre Londres et Cliffehaven, sur la côte sud-est. Julie, infirmière et sage-femme, quitte la première suite au bombardement qui a tué tous les siens, pour s’installer dans cette ville côtière où elle espère trouver le soutien de sa sœur ainée, perdue de vue depuis des années. Elle y emmène aussi son neveu William, le fils de sa sœur cadette décédée et dont le père est porté disparu. En quelques jours, la vie de Julie a basculé mais la jeune femme est déterminée à continuer à exercer deux métiers qu’elle aime et à assumer la responsabilité de ce petit garçon – d’autant que le diagnostic tombe quelques mois plus tard : William souffre d’une maladie qui demande des soins et une attention importante. Mais si elle pensait fuir les plus importants dangers de la guerre, elle va découvrir le pilonnage intensif des côtes par les Allemands et les conditions de vie de « l’arrière », où les femmes travaillent à l’usine d’armement en espérant leurs enfants évacués à l’abri. L’occasion pour elle de se rendre compte que pour tous, ce deuxième conflit mondial a un impact direct sur le quotidien.

Tamara McKinley met en scène une nouvelle fois une femme malmenée par la vie et la Guerre mais qui décide de ne pas baisser les bras et de prendre en mains son destin, à une époque où c’est tout à la fois nouveau et nécessaire. Passionnée, Julie ne lâche rien et a la chance d’être prise sous l’aile de la famille Reuilly, qui revient de roman en roman et dont nous suivons le parcours durant la Guerre. Cette fois, elle sera comme tant d’autres largement touchée par le conflit, les plongeant dans l’affliction et la douleur. Là aussi, Julie mettra tout son cœur à adoucir les tourments de celles et ceux qui lui avaient tendu la main dès son arrivée.

« Des plumes sous ma couette » d’Amandine Cornette de St Cyr (L’Archipel)* une plongée savoureuse dans les coulisses de l’édition!

Bienvenue dans l’univers impitoyable et impayable de l’édition ! Anne, écrivain en mal de succès et résolue à tout (ou presque) pour l’atteindre, nous entraine à sa suite dans les méandres d’un univers de paillettes et de poudre (aux yeux). Si vous souhaitez continuer à penser que l’édition est un milieu à part, intellectuel et préservé, passez votre chemin ; si vous avez envie de rire des plus grands noms de la littérature, du journalisme et de l’édition actuelle (dont les personnages sont des reflets intéressants !), précipitez-vous ; si vous connaissez déjà l’édition, … et bien savourez !

Parce qu’Anne ne recule devant rien pour faire connaître ses deux premiers romans (passés complétement inaperçus en librairie et dans la presse), et va donc savamment collectionner les rencontres, les amants et les expériences en espérant trouver LA solution pour décoller. Drogue, couchages, copinages, incrust’ à des soirées, fréquentation des établissements les plus prestigieux, … La jeune trentenaire est déterminée et la suivre est savoureux – à sa suite, nous comprenons que la qualité d’un texte ne suffit pas pour rafler la mise, que connaître les bonnes personnes est là comme ailleurs une condition sine qua none pour percer, qu’être un homme reste l’argument principal pour obtenir un prix, et qu’écrivaine ou pas, une paire de belles jambes est un atout / un handicap certain. Du vieil académicien à l’écrivain maudit en passant par le scénariste amoureux des chats (tout écrivain qui se respecte se doit d’avoir un chat, non ?), elle va tout essayer, ne parvenant la plupart du temps qu’à t en apprendre plus sur la nature humaine ses nuances, souvent plus sombres.

Une plongée savoureuse et drôle dans les coulisses de l’édition – toute ressemblance avec des personnages et des faits ayant vraiment existé… n’est pas fortuite !