Quai du Polar 2017 vu par Kitty

Samedi, c’est assez tardivement que je suis arrivée sur le salon, aux alentours de 17h30, et ce n’est peut-être pas plus mal car j’ai échappé à la foule ! Je retrouve le splendide bâtiment avec plaisir !

Je me suis directement dirigée vers Maud Mayeras, étant actuellement en train de lire son troisième ouvrage Lux. Elle est adorable et nous partageons sur ces livres, son univers, ses projets. Et sur les miens… ben oui, quoi de plus boostant que de se faire encourager par une auteure qu’on adore !! Pour revenir à Maud, le quatrième est en cours d’écriture les amis, et il nous tarde !!

Je poursuis ensuite avec Sophie Loubière, dont j’avais lu Black Coffee il y a plusieurs années et L’enfant aux cailloux. Et je découvre avec stupeur qu’elle a sorti White Coffee, la suite du premier ouvrage… Ni une ni deux, il me le faut !

18h30, je me rends au Cintra, un restaurant-bar  juste en face. Et pour cause, j’ai eu l’immense honneur d’être invitée à une soirée rencontre avec l’auteur allemand Sebastian Fitzek… Quel honneur, quelle joie ! Je découvre un lieu très sympathique, et je suis accueillie par le directeur des éditions de l’Archipel lui-même, qui me présente à Sebastian Fitzek. D’autres personnes commencent à arriver, et nous nous présentons, partageons (en anglais svp !) avec l’auteur, et échangeons entre nous.

Je fais ainsi la connaissance de Ségolène du blog Les lectures de Pampoune, d’Aline, Booktubeuse à Au Pays des pages, et de Laetitia du blog Les pipelettes en parlent. Et je suis étonnée de voir que nous habitons toutes pas si loin les unes des autres ! Nous écoutons Sophie qui travaille au Livre de Poche partager avec nous son parcours professionnel qui nous intéresse beaucoup, j’échange un moment avec deux représentants chez Hachette, puis vient le moment de faire signer Le somnambule à Sebastian Fitzek, de prendre une photo pour immortaliser cet instant, puis saluer tout ce petit monde et remercier infiniment  les organisateurs pour cette belle soirée.

Je partage le retour en train avec Aline, qui elle aussi habite Vienne, ce qui nous permet de continuer à converser sur nos coups de cœur, coups de gueule et tout ce qui a rapport aux livres. Une superbe soirée passée en compagnie de gens passionnés et passionnants !

Dimanche c’est une journée plus tranquille qui m’attend. Je rejoins ma maman et Marie, une de ces amies, venues toutes deux spécialement pour Quai du Polar.

Nous commençons par un tour de salle pour qu’elles fassent un premier repérage, et on commence par… Sebastian Fitzek ! Marie est une fan et elle veut sa signature ! Et je suis ravie car il me reconnait !

Nous saluons Claire Favan, discutons ensuite avec Marin Ledun de ses ouvrages, et après quelques achats, nous allons acheter nos livres en prévision de la venue d’Arnaldur Indridasson. Repas japonais puis retour dans la salle et nous attendons dans la file d’attente qui s’est déjà formée. Heureusement, nous sommes au début ! Mais je regrette la vitesse à laquelle cela se passe ; le prénom est écrit sur une feuille, l’auteur prend le livre, le signe et le rend pour passer au suivant. A part un « nice to meet you » qu’il m’a rendu, pas le temps de parler avec l’auteur, qu’il faut déjà laisser sa place. Dommage…

Un dernier tour et nous repartons. Vous noterez que j’ai été extrêmement raisonnable pour cette fois… deux livres en deux jours, on sent que le weekend à Paris a laissé des traces ! Traces sur la CB, traces de fatigue, mais aussi et surtout traces de rencontres, de bonheur et de joie partagée !

Publicités

Livre Paris 2017

Le Salon Livre Paris…

Depuis le temps que j’en rêvais, je l’ai fait ! Et quel weekend magique !

Vendredi, 6h top départ de Vienne, et après 7h de divers transports et de lecture, je retrouve Caroline aux Editions Leduc.s pour une visite de leurs locaux (et quel splendide lieu de travail !), rencontrer ses collègues et pour un repas bien mérité.

Puis direction LE salon du livre par excellence. C’est immense, il y a des livres partout, je suis en extase. N’ayant pas particulièrement étudié le programme, je déambule parmi les stands en essayant de me repérer.

Lire la suite