Détruite, Hélène Montel, L’Archipel

img_3845

« Parfois les mots tuent. En douceur. Mais ils tuent. Avec eux, ni traces, ni témoins. Et impossible de retrouver l’arme du crime. »

Hélène Montel a vécu de longues années aux côtés d’un pervers narcissique mais sans le savoir. Son mari exerçait un tel pouvoir sur elle qu’il lui a fallu des années pour s’en remettre.

A travers ce roman, elle témoigne, raconte l’enfer qu’elle a vécu durant ses années de mariage, puis la manipulation que continuait d’exercer son mari sur elle malgré leur séparation, pendant une longue et fastidieuse procédure de divorce.  Elle n’a pas été la seule victime car leurs deux filles ont également souffert et subi la manipulation mentale de leur père.

Intimidation, manipulation, rejet de responsabilité, paroles blessantes, Hélène aura subi, convaincue que tout était sa faute, convaincue que son mari avait toujours raison. Durant ces années passées avec lui, elle aura entièrement changé ; de garde-robe, de caractère et de comportement. Une perversion morale qui a laissé des séquelles dans sa façon de vivre. Lire la suite