Le sourire d’Angelica – Andréa Camilleri (Fleuve Noir)

A cause d’une phrase scabreuse prononcee par Livia dans son sommeil, Montalbano doute de sa fidélité. Peu après, a la suite d’une étrange série de cambriolages qui frappe un groupe d’amis de la bourgeoisie de Vigata, il fait la rencontre bouleversante d’Angelica, vivante incarnation de ses rêves d’enfant.

Les fantasmagories et les contradictions du commissaire sicilien ne l’aident guere a affronter une machination que nourrit un vieux desir de vengeance. Et dans ce qui semblait d’abord une somnolente enquete, ponctuee de rougets grilles et de promenades sur le mole, Montalbano, malgré le soutien de sa fine équipe du commissariat, ne verra pas venir la violence et la mort.

 

camilleri

 

Camilleri et son franc parler sicilien ne prend pas une ride. C’est toujours un bonheur de suivre ses nouvelles.

Nous sommes loin des romans noirs, violents, sanglants et glauques… Ici, on sent le soleil, les oliviers, les poissons frais et le chant des siciliens.

Lire la suite