L’inconnue du quai – Mary Kubica(mosaic)

La première fois que je l’aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener…
Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé,  Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…

Lire la suite

L’inconnue du quai, Mary Kubica, Editions Mosaic

1507-1

Heidi Wood est généreuse. Très généreuse. Elle travaille dans un organisme d’aide aux plus démunis, et ne manque jamais de donner une pièce aux sans-abris qu’elle croise. Son mari Chris et sa fille Zoé de 12 ans, sont quant à eux plus absorbés par leurs propres problèmes, à savoir l’adolescence pour l’une, le travail et l’argent pour l’autre.

Un jour de pluie, en allant au travail, Heidi va voir une image qui va lui glacer le sang. Une jeune fille et un bébé, sous la pluie, sur le quai du train. Après les avoir vu plusieurs jours de suite au même endroit, Heidi comprend que la jeune fille est une sans abri. N’y tenant plus, elle les invite chez elle. Leur offre un toit, à manger, et s’occupe du bébé qui a l’air mal en point.

Très vite, la nuit s’éternise en jours, puis en semaines, au grand désarroi de Chris, qui va tenter d’en savoir plus sur  la jeune fille, qui prétend s’appeler Willow Greer. Wilow Greer, comme le compte Twitter du même nom, rempli de conseils pour le suicide, de déclarations morbides et de photos ressemblant étrangement à la jeune sans abri.

On ne sait jamais vraiment qui on laisse entrer dans sa maison… Ni qui nous accueille… Lire la suite