Les roses de Hartland, Nikola Scott, Editions Charleston

 

Angleterre, 1958.

Elizabeth Holloway a 16 ans lorsqu’elle est envoyée à Hartland passer l’été. Bien que réticente, ses parents la contraignent à quitter Londres car sa mère, atteinte d’un cancer, se sait condamnée et ne veut pas mourir sous les yeux de sa fille. Dans ce manoir, entourée et choyée par les amis de sa mère et leurs enfants, Elizabeth va vivre l’un de ses plus bels étés.

40 ans plus tard.

Adèle Harrington pleure sa défunte mère lors du premier anniversaire de sa mort et peine à faire son deuil tant elle a l’impression terrible de ne jamais avoir été à la hauteur, de n’avoir su rendre sa mère fière. Car leur relation était compliquée, malgré l’amour qui régnait au sein de leur foyer. Adèle a toujours eu l’impression que sa mère était distante, empreinte de tristesse. Et pour cause, Elizabeth Holloway Harrington avait plus d’un secret… Lire la suite

Publicités