Serre moi fort, Claire Favan, Pocket

  1. La jeune Lana est portée disparue. Pour son frère Nick, commence une douloureuse période. Lui qui est déjà invisible à la maison, grandissant dans l’ombre de sa sœur, c’est désormais bien pire. Son père sombre dans l’alcool et sa mère n’est plus qu’un légume, abrutie de médicaments et incapable de sortir de son lit. A 15 ans, Nick s’occupe seul de la gestion de la maison, de ses parents, et de son avenir.

Lire la suite

Marie d’en haut, Agnès Ledig, Pocket

Olivier débarque en pleine campagne comme lieutenant de gendarmerie dans la brigade du coin. Sa première enquête de routine a lieu chez Marie, une jeune agricultrice qui s’occupe seule de son domaine. Celle-ci est loin de se faire impressionner par un flic débarqué de la ville qui ne connait rien aux animaux.

Olivier apprécie immédiatement cette résistance qu’elle lui oppose, et cette carapace qu’elle s’est créée, qui dissimule ses points faibles. Car Marie s’occupe seule du domaine, élève seule sa fille Suzie, et le seul sur qui elle puisse toujours compter est Antoine, son meilleur ami.

Olivier va s’intégrer naturellement à leur vie, mais non sans mal ; Antoine protège Marie depuis toujours et ne voit pas d’un bon œil l’arrivée de cet étranger et le rapprochement qui se joue entre lui et Marie… Lire la suite

Code 93, Olivier Norek, Pocket

Depuis le temps que j’entends parler de cet auteur, je me lance enfin avec pour commencer Code 93 où l’on fait la connaissance du capitaine de police Victor Coste.

Et celui-ci va avoir fort à faire. Alors qu’il observe le médecin légiste à l’œuvre sur un cadavre émasculé découvert peu de temps auparavant, ce dernier, contre toute attente, se réveille sur la table d’autopsie. Puis la découverte du corps d’un toxico complètement carbonisé, avec reposant à l’intérieur de son abdomen, un téléphone portable sonnant toutes les 3h, vient semer la pagaille dans la première enquête. Et enfin des lettres anonymes parviennent  à Coste, rappelant dans chacune d’elles de vieilles affaires, avec la mystérieuse mention « code 93 », un dossier inconnu du capitaine.

Alors qu’il doit former une nouvelle équipière tout juste sortie de l’école de police et l’intégrer à son équipe délestée de son meilleur collègue et ami Mathias, Victor Coste n’est pas au bout de ses peines pour découvrir la vérité. Lire la suite

D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan, Pocket

img_4203

Fiction ? Réalité ? La frontière est parfois mince. Delphine de Vigan aborde cette thématique dans ce roman. Autobiographie ou fiction ? Coupons la poire en deux, appelons-le autofiction.

L’auteure nous raconte son quotidien, les salons, les dédicaces, la sensation d’étourdissement suite au succès de ses livres, la peur, l’étouffement, le besoin de se retirer de cette surmédiatisation, la peur d’écrire à nouveau, jusqu’au dégoût que lui procure la simple vue d’un ordinateur. Mais surtout, et c’est le point de départ de l’intrigue du roman, sa rencontre avec L.

Une jeune femme qui intègre sa vie de manière quasi immédiate, presque brutale. Fascination, intimidation, un lien se crée immédiatement entre les deux femmes. L. est toujours présente pour l’auteure, se fait à la fois discrète et pressante. Très vite elles deviennent amies et L. exerce une emprise sur l’auteure, qui, si au début elle s’avère agréable, devient par la suite embarrassante, voire effrayante… Lire la suite

Voulez-vous tuer avec moi ce soir, Céline Denjean, Pocket

img_4197

Marcel a 47 ans, est contrôleur de bus et sa vie est réglée comme une horloge. Chaque soir en rentrant du travail, il part faire un jogging sauf le vendredi car il va au cinéma. Il vit seul, est discret ; ce qui fait de lui un voisin idéal. Oui mais Marcel a un secret. Il ne supporte pas les femmes indécentes, provocantes, les prostituées. Et il a décidé de faire le ménage dans la belle ville de Toulouse.

Le lieutenant de police, Girard, se voit confier l’affaire du « Tueur du vendredi soir ». Un criminel qui viole, puis tue des prostituées au bord du canal. Mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Car Marcel est méthodique, organisé, et suit une routine bien établie qui lui permet de rester inaperçu. Oui mais… parfois n élément vient briser la routine et tout vacille ! Lire la suite