« La 5ème vague ; Tome II: La Mer infinie » de Rick Yancey (Robert Lafont) * mouais….

1540-1

Cassie continue de nager en plein cauchemar. Après avoir assisté (et survécu) à l’anéantissement de plus de 7 milliards d’êtres humains via différents fléaux, après avoir lutté pour retrouver Sammy, son petit frère disparu, après avoir vu son père et tant d’autres se faire abattre par « les Autres », elle a récemment cru perdre son seul allié, Evan. Allié improbable s’il en est puisque lui-même extraterrestre de ceux qui s’acharnent avec tant d’ingéniosité et de réussite à faire disparaitre l’espèce humaine. Mais cela n’est rien en comparaison de la nouvelle arme des Autres à l’encontre du peu de survivants qui peuplent encore la Terre : ils sont résolus à leur faire perdre leur humanité, avec là aussi des chances de réussite extrêmement élevées. Cassie, Zombie, Teacup, Ringer et les autres parviendront-ils à contrer cette ultime (l’espèrent-ils) arme et à rester soudés face à leurs ennemis toujours plus redoutables et résolus ?
Si le synopsis est prometteur et que le premier tome avait tenu toutes ses promesses, ce deuxième opus est plus inégal, moins engageant. Si l’intrigue est toujours aussi intéressante et si les personnages restent convaincants, le rythme est très heurté, reprenant celui très rapide du premier tome sur le premier tiers puis s’assagissant très largement ensuite, devenant bien trop lent et, il faut l’avouer, peu prenant. Il est alors tout à fait possible de décrocher, alors que l’évolution des situations et des évènements se révèlent par ailleurs passionnants. La distorsion est importante et préjudiciable à la lecture, dont on a l’impression qu’elle se fait à contretemps.
Pour autant l’auteur parvient très bien à faire évoluer personnages et événements, nous emmenant vers un troisième tome attendu mais dont on espère que l’écriture sera plus convaincante !

« La 5ème vague » de Rick Yancey (Robert Laffont) * efficace et sombre premier opus d’une trilogie prochainement adaptée au cinéma

Couverture La 5e vague, tome 1

Les faits : Cassie est seule. A 16 ans, alors qu’elle espérait suivre des études et (surtout) attirer l’attention de Ben, le beau gosse du lycée, elle est aujourd’hui sur les routes désertées par l’espèce humaine, accompagnée de son M16 et de l’ours en peluche de son petit frère.

Pourquoi ? Parce qu’une espèce extraterrestre invisible et inconnue a décidé d’anéantir l’humanité, probablement pour s’approprier la Terre.

Comment ? Par étapes : 1ère vague : Extinction des feux ; 2ème vague : Déferlante ; 3ème vague : Pandémie ; 4ème vague : Silence. Quant à la 5ème vague, le peu de survivants l’attendent sans savoir que craindre, ne doutant pas qu’une nouvelle fois elle sera fatale pour la majorité d’entre eux.

Comme beaucoup, Cassie a perdu ses proches au fil de ces vagues dévastatrices qui ont décimé la population. Sa mère, puis son père ont rejoint le rang des morts et c’est maintenant la recherche de son petit frère qui la fait avancer. Devenue une redoutable combattante, elle a aussi décidé de rester seule : les Autres, ces créatures venues d’on ne sait où, ont en effet pris l’apparence d’hommes et de femmes ordinaires, utilisant cette ressemblance pour trahir les humains trop crédules. Cassie en a fait l’amère expérience puisque c’est l’un d’entre Eux qui a tué son père et emmené Sammy.

Pourtant, ses résolutions et règles de survie en prennent un coup le jour om, presque morte, elle est recueillie, soignée puis aimé par le mystérieux Evan Walker. Elle va apprendre que la réalité n’est pas aussi manichéenne qu’elle ne le pensait, et accepter son aide pour mieux comprendre les envahisseurs, identifier leurs buts et ainsi, enfin, parvenir à franchir tous les obstacles qui la tiennent éloignées de Sammy ; Sammy qui pour sa part est entrainé et conditionné par des individus – comme la majorité des enfants survivants qu’ils récupèrent sur les routes ou arrachent à leurs parents – dans un camp mystérieux où il est protégé par le redoutable Zombie et son équipe de combattants.

Entre apparences trompeuses et espoirs déçus, entre amour et loyauté, entre survie et combats à mort, les survivants des quatre premières vagues vont finalement identifier la cinquième, bien plus sournoise, mesquine et efficace que les précédentes. Cassie, Evan, Zombie et les autres parviendront-ils à se faire confiance pour s’octroyer de nouvelles chances de survie ? Réussiront-ils à rester eux-mêmes (quoiqu’ils soient devenus) et à ne pas tomber dans le piège tendu par les envahisseurs invisibles ? Rick Yancey entretient un suspense captivant tout au long du roman, distillant chapitre après chapitre les informations indispensables à la compréhension globale de l’intrigue. Les personnages sont attachants et humains, et on s’apitoie, on compatit, on s’indigne, on tremble et on rit avec eux page après page. Un premier opus dur mais qui pose les bases d’une trilogie qui s’annonce captivante !

Sweetie