Rires de poupées chiffon, Philippe Rouquier, Carnets Nord

Louis Dames, tout juste retraité, s’installe dans le Vercors pour pouvoir se consacrer entièrement à sa passion ; l’étude des insectes. Le Vercors lui semble l’endroit idéal, notamment ce grand espace de nature qu’il commence à explorer dès les premiers jours. Mais très vite, l’étude des insectes passe au second plan.

Car au fond de la vallée sur laquelle Louis à jeté son dévolu, se trouve une maison isolée qui a l’air à l’abandon. Elle est pourtant habitée, par un couple d’artistes, Krim Lee, un coréen et sa femme Ceril. Louis est comme aimanté par cette maison, il retourne à proximité régulièrement jusqu’à faire connaissance avec leurs habitants, qui entretiennent une relation passionnelle et violente. Mais un jour, il est le témoin involontaire de ce qui devait être l’ultime oeuvre d’art du couple. Ceril a disparu et tout porte à croire que Krim Lee en est le responsable. L’enquête de police commence, piétine, Louis trouve l’artiste de plus en plus étrange, totalement détaché par rapport à la disparition de sa femme. Louis, comme la police, ont du mal à cerner la personnalité complexe de Krim Lee. Lire la suite

Publicités