Les filles du 17 Swann Street, Yara Zgheib, Editions JC Lattès

Anna, danseuse au ballet de l’opéra, doit quitter Paris pour les Etats-Unis, pour suivre son chéri suite à ce nouveau poste qui va booster sa carrière. Mais là-bas, dans cette petite ville, il n’y a pas de ballet, pas d’opéra, pas de danse. Anna se retrouve seule chaque jour, une spirale infernale qui va accentuer son anorexie déjà présente. Alors qu’elle pèse moins de 40kg, son chéri l’oblige à se faire soigner. Elle va alors intégrer la résidence du 17 Swann Street. Lire la suite

Une mère juive ne meurt jamais, Patrice Abbou, Editions Plon

Louise Molina vient de mourir. Comme le veut la tradition juive, sa famille doit entamer une procédure de deuil de sept jours. Sept jours durant lesquels ils n’ont pas le droit de se laver, de se parfumer, de travailler, de regarder la télé ou écouter la musique, pas même de sortir, excepté pour se rendre chaque matin à la synagogue pour se recueillir. Les Molina ; David, le mari de Louise et leurs quatre enfants doivent donc se retrouver dans l’appartement familial. Lire la suite

« Zeus, les J.O et le tricheur » par Viviane Koenig (Le Rocher) * le sport et ses valeurs

 

Théo et Mélia ont été recueillis à la mort de leurs parents par leur oncle, sculpteur renommé qu’ils aident (bon gré mal gré) à son atelier. Mais alors que les Jeux Olympiques se préparent, l’effervescence les gagne, au même titre que la cité : cette fois encore, les meilleurs athlètes de la Grèce Antique vont se mesurer et tenter de gagner les lauriers si convoités, le tout sous l’œil tutélaire du grand Zeus. Encore jeunes, les deux enfants comprennent cependant bien l’intérêt des jeunes hommes sportifs : en plus de gagner de l’argent, être vainqueur leur permettrait de bénéficier toute leur vie du prestige d’avoir été le meilleur devant Zeus et les hommes… Mais Theo et Mélia, sans le faire exprès, surprennent un jour une conversation compromettante pour l’un des athlètes engagés : pour gagner, il irait jusqu’à tricher et menacer de mort l’un de ses rivaux. Prenant leur courage à deux mains, et parce qu’il leur faut des preuves pour confondre le méchant homme, les deux enfants se lancent dans une dangereuse enquête… placés tout de même sous la protection de Zeus, qui semble vouloir faire d’eux ses justiciers.

Viviane Koenig, dont c’est ici ma première lecture, est spécialisée dans l’écriture de romans historiques à destination des enfants. Elle nous entraine ici dans les coulisses d’une lointaine éditions des Jeux Olympiques pour nous en expliquer la genèse, nous en rappeler les règles, et ancrer cet événement dans l’histoire de l’époque. On y (re)apprend la valeur de l’engagement, du courage, de l’entrainement de l’effort, mais aussi de la saine compétition et des bonnes pratiques sportives. On y re(découvre) aussi que les jeunes femmes ne peuvent concourir, que les vainqueurs gagnent (surtout) la reconnaissance et l’admiration de leurs pairs, et que la Grèce entière se déplaçait à Olympie pour admirer ses athlètes – qui défendaient tout autant leur sport que leur cité, pour le prestige de tous.

Un joli roman historique donc à l’intrigue bien menée, parfait pour en apprendre plus sur l’histoire des Jeux Olympiques, leur déroulement, leurs codes et leurs valeurs – applicables bien au-delà des stades. Et une autrice que nous prendrons plaisir à lire une prochaine fois avec nos Mini-lectrices !