« Et le ciel sera bleu » de Tamara McKinley (L’Archipel) * déceptif

 

et-le-ciel-sera-bleu

Ernie Turner est un petit garçon de 5 ans lorsqu’il est sommé de quitter Londres. Nous sommes en 1939 et le gouvernement britannique envoie ses enfants à l’abri, Ernie comme tant d’autres. Mais le cas d’Ernie est pour diverses raisons différentes ; tout d’abord, le petit garçon souffre d’un pied handicapé, résultat d’une polio foudroyante dont il garde ce triste souvenir. C’est pour cela qu’il est accompagné de sa grande sœur, Sally, qui ne devrait pas faire partie des premiers convois étant donné son âge ; mais comment séparer  le petit garçon de celle qui s’occupe de lui au quotidien depuis si longtemps ? D’autant que Sally et Ernie vivent depuis bien longtemps sans leur père, absent pour son travail et retenu depuis l’annonce de la guerre sur un bateau, et sans leur mère, jeune femme instable et irresponsable qui joue les filles de l’air et a même oublié de les accompagner à la gare le jour de leur départ. Une fratrie soudée donc, qui va pouvoir compter sur la formidable famille Reilly, leur famille d’adoption et rapidement bien plus encore, pour affronter les traumatismes d’un conflit qui devient très vite omniprésent dans leur quotidien, mais qui va aussi les aider à se façonner de superbes souvenirs, de ceux que l’on se crée lorsque l’on est jeunes mais déjà conscients que tout peut basculer d’un moment à l’autre.

Dans Et le ciel sera bleu, Tamara McKinley (allias Ellie Dean) réussit parfaitement à nous dépeindre dès les premières pages les premières conséquences de l’entrée de la Grande Bretagne dans la Seconde Guerre mondiale. Traumatisée par le précédent conflit, la population se prépare dès les premiers jours au pire, construisant des abris anti-aériens, cultivant des fruits et des légumes au sein même des villes, constituant des réserves, effaçant le nom des rues (pour déboussoler l’ennemi s’il venait à entrer dans les villes), barricadant les plages pour empêcher tout débarquement ennemi, ou encore envoyant ses jeunes à l’abri, loin des principales villes du pays. On perçoit la ténacité de tout un peuple, résolu à résister et à apporter sa contribution dans la lutte de l’Europe contre les nazis, quitte pour cela à quitter la relative sécurité que lui octroie son statut d’insulaire.  Tout comme Sally et Ernie, dont nous suivons avec plaisir les existences, les britanniques s’adaptent et sont plus solidaires que jamais, donnant toute leur importance à chaque petit moment de bonheur.

Pourtant, je n’irai pas jusqu’à dire que ce roman est une réussite. Je considère en effet comme un énorme bémol la fin de ce roman, qui … ne conclut rien, n’apporte rien. Elle donne presque l’impression que les derniers chapitres ont été arrachés du livre. La façon dont nous quittons les personnages est abrupte et contreproductive, et m’a très clairement laissée sur ma fin…. Presque mise en colère même. La guerre n’est pas finie, les péripéties personnelles des personnages ne sont pas résolues ni en passe de le devenir, il n’y a pas de rebondissement laissant penser qu’un drame pourrait relancer l’intrigue. Le mot fin est donc artificiellement apposé. C’est extrêmement dommage, puisque ce nous lisons nous donne beaucoup d’espoirs sur ce que « la suite » pourrait être. L’auteure nous avait habituées à mieux, j’en ai peur.

L’embarras du duc, Les infortunes conjugales tome 2, Callie Hutton, Edition Charleston

img_4052

2e tome de cette série, concentré cette fois sur un ami de Jason de Coventry, le duc Drake de Manchester.

Nous sommes toujours à Londres, dans les années 1800, et alors que la saison mondaine va commencer, Drake cherche sa duchesse. Seul héritier depuis la mort de son père, il vit avec sa mère et ses quatre sœurs, dont il a la charge. Il imagine la femme parfaite, charmante, distinguée, qui saura accomplir ses devoirs de femme de duc, sans tomber dans le romantisme amoureux.

La jeune Pénélope Clayton a perdu son père il y a quelques années. Fille de la campagne, elle poursuit les travaux de botaniste de son père, ne songeant pas le moins du monde à se marier. Timide et maladroite, il n’y a rien qu’elle n’aime plus que la solitude et ses plantes, car elle préfère la boue et les fleurs aux paillettes et à la danse.

Mais son tuteur et sa tante l’envoient dans la famille de Drake, pour qu’elle vive sa première saison mondaine avec les sœurs de ce dernier, et se marie. Drake, qui est chargé de sa protection et de son suivi, est agacé par cette jeune femme maladroite, semant la tempête partout où elle va. Agacé mais attiré… Lui qui cherche la femme parfaite est paradoxalement attiré par les imperfections de Pénélope. Ne dit-on pas que les contraires s’attirent ? Lire la suite

L’épouse insaisissable, Les infortunes conjugales tome 1, Callie Hutton, Editions Charleston

img_4049

Années 1800, Londres.
Jason de Coventry, comte séducteur et adulé par les femmes se voit contraint, lors du décès de son père, d’épouser une femme qu’il ne connait pas.  Premier de sa lignée, son père souhaite des héritiers et a dans son testament ordonné ce mariage. Le jour du mariage, Jason arrive ivre mort devant sa fiancée, et aussitôt la cérémonie terminée, il repart pour Londres et enchaine les soirées mondaines. Lors de l’une d’elles, il rencontre la superbe Olivia qu’il ne peut s’empêcher de courtiser.

Celle-ci est consternée, humiliée qu’il ne reconnaisse pas sa propre femme… Elle va décider de ne rien dire, de se laisser courtiser, et de lui envoyer les factures des jolies robes qu’elle achète pour les soirées. Commence alors entre eux un jeu du chat et de la souris, de je t’aime moi non plus… Olivia est bien décidée à ne pas céder à ses avances, mais y parviendra-t-elle ? Lire la suite

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Raphaëlle Giordano, Editions Eyrolles

img_4048

« Quand on parle de changement, beaucoup de gens s’imaginent quelque chose d’énorme, de radical, mais les changements de vie décisifs commencent par de petites transformations anodines… »

Camille a 38 ans. Un mari, un enfant adorable, un travail et un toit. En apparence tout pour être heureuse. Alors pourquoi n’arrive-t-elle pas à l’être ?  Pourquoi est-elle toujours à bout, toujours pessimiste et de mauvaise humeur ?

La vie va mettre Claude sur sa route. Claude est routinologue. Routinologue, un métier ça ? Et bien oui ! Et Camille va le découvrir grâce à l’accompagnement que va lui proposer Claude. Tout un programme pour combattre la routine qui s’est installée dans la vie de la jeune femme, pour instaurer des pensées positives face à chaque situation, pour réaliser ses rêves et aller au bout de ce qu’elle entreprend.

Grâce à Claude, Camille va reprendre sa vie en main, va changer sa façon de penser et va même faire bouger sa vie de couple sous le regard plutôt médusé de son mari, que le changement effraie légèrement… Lire la suite

La musique des ténèbres, Eric Bony, City Editions

img_4042

Après le Tombeau du Diable, Eric Bony revient avec une nouvelle aventure de son personnage Thomas Cazan.

Celui-ci est journaliste, spécialisé dans le domaine de l’étrange. Il travaille pour le magazine ENIGM, toujours à l’affût d’une nouvelle enquête. Et là, il n’aura pas besoin de chercher, quelqu’un va se charger de le prévenir… Un scientifique qu’il a connu se suicide en se jetant par la fenêtre de son immeuble, un message gravé dans le torse à l’attention du journaliste.

Le même soir, un chercheur reconnu qui tentait d’aller voir sa fille Agnès est retrouvé mort devant chez elle. Il a eu tout juste le temps de demander à celle-ci de détruire la partition du Chant de la Sorcière. Mais Agnès n’a pas revu son père depuis cinq ans, comment savoir de quoi il parle ?

Agnès et Thomas, en cherchant chacun des indices vont par hasard se rencontrer. Par hasard ? Peut-être pas… Ils vont devoir unir leurs forces pour découvrir la vérité. Même si leurs avis divergent. Car elle est journaliste scientifique et ne croit pas au paranormal, mais ils vont devoir passer outre leurs différences, pour le bien de la planète.

Car dans l’ombre, une terrible organisation secrète s’est créée, n’attendant que le bon moment pour passer à l’action et faire écouter au monde la musique des ténèbres… Lire la suite